Côte d’Ivoire Société

Transports : Les propriétaires d’auto-écoles maintiennent leur grève

Mis à jour le 12 juillet 2021
Publié le 13/07/2021 à 7:00 , , ,

La grogne monte de plus en plus chez les propriétaires d’auto-écoles de Côte d’Ivoire. Pour eux, les revendications mises sur la table de négociation n’ont pas été satisfaites par le ministère de tutelle.

Le 26 avril 2021, le ministère des Transports a suspendu les inspecteurs chargés des examens au permis de conduire pour assainir le secteur. Une décision qui a été bien accueillie par l’opinion publique. Plus de deux mois après, la réforme est critiquée par des professionnels du secteur au point de lancer un arrêt de travail dans les auto-écoles de Côte d’Ivoire.

« La gestion des permis de conduire par les gendarmes n’est pas forcément à notre avantage », a fait savoir Tiehoulé Koné, président du syndicat national des exploitants, employés et moniteurs d’auto-écoles de Côte d’Ivoire (SYNEEMAE-CI), joint par 7info. Pour lui, la gendarmerie nationale n’est pas assez outillée pour assurer une gestion adéquate des permis de conduire, car ne maîtrisant pas les codes pour suivre les candidats.

À en croire notre source, le mal des auto-écoles est bien plus profond depuis que les règles ont changé. Le nombre insuffisant d’inspecteurs, la réduction du nombre de candidats, la difficulté d’évaluer les candidats et l’incapacité de passer les examens dans certaines zones reculées du pays sont entre autres des problèmes qui compliquent la formation des potentiels candidats au permis de conduire.

Le ministère de tutelle informée de la grève

Pour atténuer le différend, la plateforme syndicale des auto-écoles souhaite un geste supplémentaire de la part du ministère des Transports. Les responsables de cette organisation interpellent le ministère de tutelle.

« Depuis le 3 juin, nous avons essayé à maintes reprises de rencontrer le ministère pour lui demander de revoir sa copie afin de trouver une issue favorable à cette situation. Mais jusqu’ici toutes les requêtes adressées sont restées lettre morte ». Et d’ajouter : « Face au mutisme du ministère de tutelle, notre syndicat prévoit maintenir son mot d’ordre de grève », a insisté Tiéhoulé Koné pour tirer la sonnette d’alarme.

LIRE AUSSI: Permis de conduire, les députés adoptent une loi d’annulation du document en cas d’accident

Pour le président du syndicat national des exploitants, employés et moniteurs d’auto-écoles de Côte d’Ivoire (SYNEEMAE-CI), la situation actuelle n’honore pas la corporation des professionnels de la formation à la conduite automobile. « Certains candidats résidant à Abidjan sont toujours en attente depuis plus d’un mois. Les auto-écoles de l’intérieur du pays ne sont plus que l’ombre d’elles-mêmes avec des candidats qui désespèrent à l’idée d’obtenir leur permis de conduire ».

La grève des auto-écoles est effective depuis ce lundi 12 juillet 2021.

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE