Culture

Sidiki Diabaté, de la lumière aux ténèbres

Mis à jour le 24 septembre 2020
Publié le 24/09/2020 à 4:11 , , ,




Sidiki Diabaté, un homme aujourd’hui infréquentable ? La star malienne a été accusée de violences conjugales exercées sur son ex-fiancée Mariam Sow. Il ne pourra plus participer aux différentes cérémonies de distinctions. Son label, Universal Music Africa a aussi suspendu sa collaboration avec l’artiste.

C’est un grand coup pour la carrière de la star malienne Sidiki Diabaté. Plusieurs photos de sa fiancée avec le visage tuméfié se sont retrouvées sur les réseaux sociaux. Depuis le dimanche 20 septembre, cette affaire circule sur les réseaux sociaux. Que s’est-il passé ?

A lire aussi: ACCUSE DE VIOLENCE, SIDIKI DIABATE, SUSPENDU POUR LES PRIMUD 2020

Selon plusieurs témoignages, la star malienne battait sa fiancée. Il l’aurait séquestré pendant plus de deux mois dans sa maison dans l’intention de cacher ses blessures devenues trop évidentes pour être cachées par un simple maquillage. Cela ne l’a toutefois pas empêché de continuer à la battre. Les images de son visage tuméfié ont fuité et se sont retrouvées sur les réseaux sociaux.

Mais beaucoup se demandaient encore s’il s’agit bien de celle qu’ils appellent Mamacita.

« C’est réellement moi sur les photos, mais ces photos datent d’un an… J’ai subi plusieurs violences. J’ai subi plus que ça… Il me frappait avec des rallonges… J’ai été séquestrée pendant presque deux mois. J’étais enfermée dans la maison. Il y a un gars qui me surveillait… ‘’ a relaté la jeune femme qui ne voulait pas porter plainte.

L’artiste de son côté n’a rien publié sur ses réseaux sociaux concernant cette affaire. Aucune réaction sur sa page Facebook depuis lors. Dans la soirée du lundi 21 septembre 2020, il a été entendu par le Bureau d’investigation judiciaire de Bamako. Il est toujours en garde à vue.

Sandra Kohet
7info.ci

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE