Fact-Checking

Fact-checking/ L’avortement pas encore légalisé en Côte d’Ivoire

Mis à jour le 13 février 2020
Publié le 13/02/2020 à 3:03 , ,
  ;
  ;

 

En Côte d’Ivoire comme dans la plupart des pays africains, l’avortement est largement criminalisé de façon officielle. La pratique, on le sait, à pignon sur rue dans le pays. Des cliniques réputées sérieuses aux infirmeries mal famées, l’avortement est un recours face aux grossesses non désirées.  Cette pratique n’est pas encore légalisée contrairement à ce qui se dit sur les réseaux sociaux.

Suite à une publication datant du 4 juin 2019 sur les réseaux sociaux, relevant que l’avortement est désormais légalisé en Côte d’Ivoire, 7info.ci s’est mis en mission de vérification. Ce message de l’internaute sonne faux car, le 21 juin, l’AIBEF (Association ivoirienne pour le bien-être familial), dirigée par Allo Richard, présentait à Ouangolodougou (nord) un plaidoyer en faveur de la légalisation de l’avortement. 7info.ci a revisité le projet de loi sur la santé reproductive et vérifié si elle a été adoptée. L’avant projet de loi mentionne au titre V, chapitre 2 de l’article 31  que « L’interruption volontaire de grossesse est interdite et punie conformément aux textes en vigueur. Elle n’est autorisée, sur prescription d’un collège de trois médecins au moins, que dans l’un des cas suivants :  lorsque la poursuite de la grossesse met en danger la vie et la santé de la femme enceinte ; à la demande de la femme, lorsque la grossesse est la conséquence d’un viol ou d’une relation incestueuse ».

Après vérification, il est ressortie que l’avortement n’est pas légalisé en Côte d’Ivoire. Mieux, le projet de loi n’a pas encore fait l’objet d’adoption à l’Assemblée nationale ni au Sénat. L’avortement demeure donc une pratique illégale en Côte d’Ivoire.


7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE