Fact-Checking

La vérité sur l’accord de Blé Goudé d’accord avec la candidature de Ouattara

Mis à jour le 27 août 2020
Publié le 27/08/2020 à 7:51 , , ,
  ;
  ;

Dans un post sur les réseaux sociaux consulté par 7info.ci, des propos sont attribués à l’ex-ministre ivoirien Charles Blé Goudé, relativement à la candidature du président ivoirien sortant Alassane Ouattara, à l’élection présidentielle prévue fin octobre 2020. Selon ce post, l’ancien leader de la galaxie patriotique aurait fait savoir que l’actuel chef de l’exécutif ivoirien, a le droit de se porter candidat.

« Je ne suis pas pour la violence, il faut privilégier le dialogue. Je ne veux plus compter les morts et j’assume ma ligne… On ne modifie pas une Constitution comme si on se brossait les dents chaque matin. J’accuse Monsieur Soro qui à l’époque, était président de l’Assemblée nationale en 2016 et le président Henri Konan Bédié qui ont approuvé cette constitution. Quand on fait une constitution on se projette dans le temps et non à court terme pour ses intérêts personnels ‘’. Donc vu la constitution de 2016, M. Ouattara a bien le droit de poser sa candidature en octobre 2020 », est ainsi libellé le post attribué au ministre Charles Blé Goudé.

Sont-ce les propos de l’ancien leader de la Jeunesse patriotique sous le président Laurent Gbagbo ? Dans son entourage, l’on soutient le contraire. Tels que formulés, ces propos ne sont pas de lui, fait savoir à 7info.ci, Dr Saraka Patrice, Secrétaire Général du COJEP, le parti politique dont l’ex-détenu de la prison de Scheveningen est le président.

« Ces propos tels que formulés ne sont pas lui. Tout ce que le ministre Charles Blé Goudé a dit jusque-là est public. Il y a des vidéos qu’on peut consulter. La dernière interview qu’il a accordée, c’était sur la chaîne de télévision panafricaine Afrique Média. Il avait dénoncé au cours de cet entretien, tous ceux qui avaient appelé à voter la constitution en 2016 », indique Dr Saraka Patrice,  joint au téléphone.

Selon ce proche de l’ancien ministre de la Jeunesse de Côte d’Ivoire, Blé Goudé Charles « n’a jamais dit en conséquence qu’Alassane Ouattara a le droit de se présenter. Le ministre Charles Blé Goudé a dit que s’il y a polémique actuellement, c’est parce que certaines personnalités de ce pays ont appelé en 2016 à voter la constitution », précise-t-il.

Sollicité par des cadres et militants du RHDP, Alassane Ouattara qui est en fin de second mandat, est celui qui défendra les couleurs de la mouvance présidentielle. C’est un projet qui n’est pas du goût de ses adversaires politiques. Des partis de l’opposition dont le PDCI et le FPI des ex-présidents Henri Konan et Laurent Gbagbo dénoncent la candidature de l’actuel président ivoirien. Selon eux, le nouveau mandat que brigue Alassane Ouattara est contraire à la loi du pays qui limite les mandats à deux. Dans le camp du parti au pouvoir, l’on affirme que la Côte d’Ivoire étant dans la troisième République avec la constitution de 2016, les compteurs sont remis à zéro. Des manifestations avec des débordements ont eu lieu dans le pays, faisant des morts d’hommes et d’importants dégâts matériels.

Le Premier Ministre Hamed Bakayoko se rend dans les localités de Bonoua, Divo, Gagnoa et Daoukro pour s’enquérir de la situation.

Richard Yasseu

7info.ci  

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE