Société

170 artisans de Mankono formés par le FDFP

Mis à jour le 12 août 2020
Publié le 12/08/2020 à 2:09 , , ,
  ;
  ;
Comme à Daloa et Séguéla, Mankono a reçu la délégation du Fonds de développement de la formation professionnelle (FDFP) que les artisans découvrent pour la première fois.
Dosso Yaya et Effa Anicet, des participants à la rencontre de ce mercredi 12 août, reconnaissent ne pas connaître la structure avant.
« C’est ma première fois d’entendre parler du FDFP. Néanmoins, on va bien suivre la formation car, nous avons des apprentis que nous devons former après » soutient cet électricien-plombier.
Effa Anicet, secrétaire général des couturiers de mankono ne dit pas autre chose que son camarade. « C’est la première fois que j’entends parler du FDFP. Nous apprendre à savoir gérer, c’est important. Chaque jour, nous travaillons mais nous ne pouvons faire d’économie. Avec cette formation, on espère aller de l’avant » espère-t-il.
Christophe Konan, chef d’antenne du FDFP dans le Haut  Sassandra a donc présenté la structure. Elle est présidée par Joël N’GUESSAN, avec le secrétariat général assuré par Ange Leonid Barry Battesti, comme cheville ouvrière.
 
 « Notre mission, accompagner le développement avec les opérateurs économiques bien formés. Lorsque l’économie se porte bien, l’Etat se porte bien. L’Etat a voulu que nous existions, pour que, par des actions de formation, vous puissiez être mieux outillés pour bien gérer vos affaires » a expliqué le chef d’antenne à Daloa.
Et de préciser que le FDFP, « apporte des plans de formation ou des projets ».
Zoumana Cissé, artisan menuisier, a indiqué que « 50% des artisans de Mankono ont été formés sur le tas« . Les artisans ont donc salué cette initiative du FDFP.
Koffi Amani Ignace, Secrétaire Général de préfecture, a invité les artisans de Mankono à s’approprier ces formations. « Ce sont des activités pour votre avenir, vous avez la chance de faire partie des projets du FDFP dans une Côte d’Ivoire qui compte 31 régions » a-t-il fait savoir.
Toutefois, pour se former, il faut être en bonne santé. Et « l’ennemi invisible », la Covid-19, ne laisse pas insensible le FDFP.
8 millions 800 mille Fcfa ont servi à des achats, de vivres et matériels sanitaires, pour mankono. Les 170 bénéficiaires de la prochaine session de formation devraient être sains et éviter cette maladie. Ange Leonid Barry Battesti a rappelé que le FDFP, en relation avec la mairie de Mankono.
200 femmes ont été sur deux projets avec un financement de la mairie.
Ces 200 femmes ont été formées à la gestion d’entreprise sur financement de la Première Dame et 200 jeunes à la pré collecte et la collecte d’ordures ménagères. « Nous menons des activités pérennes » a soutenu le Secrétaire général du FDFP.
Cette étape de Mankono n’a pas déplu au maire de la commune, Cissé Namory qui estime que « les bénéficiaires sont les jeunes, l’espoir de demain« . Prochaine étape, Bouaké pour voir le bilan et les nouvelles perspectives qu’offre le FDFP aux opérateurs économiques et artisans.
Adam’s Régis SOUAGA 
7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE