fact-checking

L’auteur du post sur Ally Coulibaly et la pompe hydraulique de Niéméné en comparution publique

Mis à jour le 11 juin 2019
Publié le 09/05/2019 à 11:27 , , ,

Ce matin, au moment où vous lisez ces lignes, le village de Niéméné est réuni sur la place du village pour une audition publique portant sur l’implication d’Ally Coulibaly, ministre de l’Intégration Africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur, fils de cette localité, dans une histoire de pompe hydraulique.

Le coupable est connu. Il est en ce moment en « comparution » publique devant la communauté villageoise de Niéméné, chef-lieu de sous-préfecture dans le département de Dabakala (région du Hambol). Ce jeune a fait des images dans une enceinte privée mais diffusé de fausses informations qui mettent le village dans une difficile posture.

De quoi s’agit-il ? Les réseaux sociaux évoquent une pompe que le ministre Ally Coulibaly aurait fait démonter autour d’une histoire politique relative à la visite de Guillaume Soro qui était en tournée politique dans le département.

Selon les activistes des réseaux sociaux, qui se sont assignés pour mission de peindre en noir Ally Coulibaly, et jeter le discrédit sur le pouvoir Ouattara, le cadre du RHDP qu’est le ministre aurait exigé une « déclaration » à ses parents, se désolidarisant de Guillaume Soro.

Pôleafrique.info a joint le chef de village, Patrice Fofana pour être situé sur cette affaire qui prend d’autres proportions.

Ainsi, ce matin, le chef de village a confié n’avoir pas les informations entières. « Au départ, je ne savais de quelle pompe il s’agissait. Il y a deux pompes ici au village, une réalisée par le ministre dans sa résidence et l’autre sur la route de Djinguesso. Un jeune est venu m’informer que la manche de la pompe a été emportée. Ce cas s’était déjà produit. J’ai donc informé les Sages. Hier, j’ai vu sur les réseaux sociaux cette information. Nous n’avons jamais eu de rencontre avec le ministre sur ce point. Il a construit sa pompe à domicile. C’est la manche de cette pompe qui a été emportée pour réparation. Mais, l’autre pompe est fonctionnelle. Le sous-préfet m’a demandé ce qui se passe, je lui ai répondu ne pas en savoir plus. Aussi, ce matin, ai-je convoqué la population entière pour des échanges. Celui qui a fait le post est connu, il va s’expliquer. Peut-être a-t-il eu une discussion avec le ministre, il nous le dira. Je suis dépassé » a confié à Pôleafrique.info Patrice Fofana, le chef de village de Niéméné.

Guillaume Soro, président du Comité Politique effectue une tournée politique dans la région du Hambol. Il a débuté cette tournée par le département de Dabakala avant de s’attaquer à celui de Niakara actuellement. Il doit arriver à Katiola ce vendredi pour des entretiens privés avant une concertation avec ses lieutenants, présidents des mouvements de soutien, samedi. Sûr qu’il animera un meeting dans la capitale de la poterie.

Les populations, accueillantes dans la pure tradition africaine, l’ont reçu et écouté sans écueil. Il distille son message sans anicroche. Là où des individus attendaient le pouvoir pour lui faire des difficultés, l’ex-président de l’Assemblée Nationale, circule, et rencontre la population.

C’est pourquoi, cette histoire de pompe hydraulique démontée a surpris plus d’un. Dans l’après-midi, Pôleafrique.info donnera les conclusions de l’audition publique de l’auteur du post, entendu par la chefferie et la communauté villageoise en ce moment.

Adam’s Régis SOUAGA

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE