Société

La dénonciation des actes de violence policière pendant le couvre-feu fait réagir la DGPN

Mis à jour le 26 mars 2020
Publié le 26/03/2020 à 5:31 ,




Les images de violence policière après la première nuit de couvre-feu ont inondé la toile. Tandis que certains internautes justifiaient le comportement des policiers d’autres, et avec eux, des organisations des droits de l’homme se sont insurgés contre cette violation des droits humains en cette période sensible. La Direction générale de la Police décide de rectifier le tir.

Une victoire des internautes et surtout des organisations des droits de l’homme. Des Ivoiriens surpris par le couvre-feu instauré en Côte d’Ivoire de 21h à 5h du matin, ont subi des actes de violence de la part des policiers en service. Les vidéos de ces tortures nocturnes ont fait le tour de la toile, provoquant la réaction des Organisations des Droits de l’Homme. La Direction Générale de la Police, informée de la situation promet dorénavant, faire respecter les mesures dans le respect des Droits Humains.

« Il nous revient que des actes de violence sont commis par les agents des forces de sécurité sur les populations civiles à l’occasion de l’application de la mesure du couvre-feu. La Direction Générale de la Police Nationale voudrait rassurer les populations que des mesures ont été prises pour faire appliquer le couvre-feu dans le respect des Droits de l’Homme » indique le communiqué.

En cette période d’Etat d’urgence due à la propagation du coronavirus, la Police Nationale a été instruite à l’effet de faire respecter, et ce de manière scrupuleuse, la mesure de couvre-feu et autres restrictions instaurées sur toute l’étendue du territoire ivoirien. Elle promet réparer les écarts de ses hommes, constatés lors de la première nuit de confinement. Cependant il revient aussi aux populations de faire preuve de civisme et de discipline afin d’observer les mesures prises par l’Etat de Côte d’Ivoire. Ceci permettra d’éviter des anicroches avec les forces de l’ordre.

Eric Coulibaly

7info.ci

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE