Eco-business

La CCI-CI initie un cadre d’échange entre les entreprises et les pouvoirs publics

Mis à jour le 31 janvier 2020
Publié le 31/01/2020 à 11:06 , , ,




‘’Les rendez-vous consulaires de l’entreprise’’, c’est le tout nouveau cadre d’échange créé par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire (CCI-CI). La 1ère édition de cette rencontre a eu lieu le jeudi 30 janvier à Abidjan Plateau en présence des Ministres de la Promotion des PME et celui en charge du Budget et du Portefeuille d’Etat. Le thème retenu pour cette édition est « L’État face au défi de la performance des PME : Bilan des mesures prises par le Gouvernement et perspectives ».

Cette plateforme a pour objectif d’instituer un dialogue interactif entre les pouvoirs publics et les entreprises, afin de remédier au déficit d’information sur les importantes mesures prises par le gouvernement en vue d’appuyer le développement des PME, qui constituent près de 90% du tissu économique national.

Le ministre de la Promotion des PME, Anoblé Félix, a adressé ses félicitations aux organisateurs de cette nouvelle tribune. Adhérant à ce cadre dialogue, il a tenu à rassurer les chefs d’entreprises, de l’engagement du Président de la République à leurs côtés. « Je peux aisément vous assurer qu’il suit quotidiennement vos activités et est même pressé de voir l’impact de la contribution des PME sur la croissance économique de notre pays », a-t-il soutenu.

Anoblé Félix a par ailleurs profité de cette occasion pour annoncer quelques bonnes nouvelles aux chefs d’entreprises, notamment l’installation officielle du Comité de Gestion du Fonds de Garantie des PME afin de le rendre opérationnel. Les premières garanties seront émises courant mars 2020 ainsi que le lancement officiel par le Premier Ministre, de la phase pilote du Statut de l’Entreprenant.

« D’ici la fin de l’année, l’Observatoire des PME et le Fonds Ivoirien de l’Innovation seront opérationnels et l’Agence Côte d’Ivoire PME sera déployée dans les Régions du pays », a-t-il annoncé.

Pour le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire, Faman Touré,  le choix du thème de cette première édition du rendez-vous consulaire de l’entreprise, « L’Etat face au défi de la performance des PME : Bilan des mesures prises par le Gouvernement et perspectives », s’inscrit dans la dynamique de recherche de compétitivité des entreprises. Selon lui, entre 2018 et 2019, c’est plus de 3000 entreprises qui ont bénéficié des mises en relation d’affaires avec des entreprises étrangères. A ces occasions, note-t-il, la capacité des entreprises ivoiriennes à être de véritables partenaires pour les investisseurs est apparue comme un véritable défi.

Faman Touré a souhaité par ailleurs que ce cadre d’échange puisse « renforcer de façon effective la synergie des actions entre le secteur privé Ivoirien et les pouvoirs publics, pour une économie nationale plus forte et plus performante. »

En Côte d’Ivoire, pour atteindre la transformation structurelle de l’économie telle que visée par le PND 2016-2020, nécessitant un réseau de PME performantes et compétitives, le gouvernement a pris un ensemble de mesures, en vue de lever les différents freins à leur évolution. Il s’agit entre autres de l’exonération de la patente pour les cinq (5) premières années d’exercices, de la création d’un fonds de garantie et de la suppression de l’impôt minimum forfaitaire.

Drissa DIANE

7info.ci

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE