Société

Assassinat manqué à Man, la miraculée raconte son calvaire

Mis à jour le 26 novembre 2019
Publié le 26/11/2019 à 11:33 , ,




Alors que nous étions en chemin pour l’école, un monsieur m’a attrapé et a commencé à me cogner contre le sol, raconte la petite Liliane.

Couchée sur un lit d’hospitalisation, avec une silhouette frêle, la petite Kouassi Akissi Liliane qui a échappé à un assassinat dans la ville de Man, et ses parents continuent de remercier Dieu le créateur de l’univers. Blessée à la tête, une entorse au bras gauche selon l’échographie réalisée et les deux incisives d’en bas presque arrachées, elle nous raconte son calvaire.

« Nous partions à l’école à l’EPP Doyagouiné. J’étais avec mes grandes sœurs, nous avons traversé le bas-fond sur le chemin. Lorsqu’on montait la côte, un monsieur m’a attrapé au bras. Il m’a tiré et a commencé à me cogner contre le sol. Mes sœurs et moi, avons crié en appelant à l’aide. Il avait un bois en main. Il m’a trop tapé par terre comme un rat. J’ai mal », relate la fillette. Ces cris qui seront entendus par un vendeur de bois et un autre jeune qui a suivi la scène de bout en bout.

A lire aussi: UNE FILLETTE ECHAPPE A UN ASSASSINAT A MAN

Les deux hommes et certains riverains accourent pour sauver la môme des griffes de son bourreau. L’indélicat est maîtrisé non sans recevoir des coups de poings.  La petite Akissi est conduite au CHR et l’agresseur quant à lui est remis à la gendarmerie. « Je reviens de loin. Ma fille a failli perdre la vie comme ça ce matin. Je rends gloire à Dieu qui a sauvé ma fille d’une mort certaine. Je ne laisserai plus ma fille aller seule à l’école. Les temps sont dangereux. Ne laissons plus nos enfants aller seuls à l’école. Si ce matin il n’y avait pas des gens dans les environs, le pire serait arrivé », déplore Djilé Danielle, mère de la petite Akissi.

Dans ses aveux, Daouda Koné qui dit ne pas être seul pour cette sale besogne, voulait recueillir le sang de la gamine pour des rituels. Rituels qu’il fera désormais dans « l’hôtel cinq étoiles » réservé aux personnes de mauvais acabit après son jugement. Pour l’heure, Kouassi Akissi Liliane reçoit des soins intensifs afin de retrouver ses amis de l’école. Notons que plusieurs structures de défense de droits de l’enfant, la mairie et le ministère en charge de la Famille, de la Femme et de la Protection de l’enfant sont au chevet de la petite Liliane.

Olivier Dan Correspondant Ouest

7info.ci 

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE