Politique

Adou Richard, le Procureur de la République du tribunal du plateau « pas informé » de la plainte de Soro 

Mis à jour le 6 mai 2020
Publié le 06/05/2020 à 12:14 , , ,




Une semaine après la condamnation à 20 ans de prison ferme, 4,5 milliards de FCFA d’amende et 7 ans de privation de droits de l’ancien président de l’assemblée nationale, Guillaume Soro pour détournement de deniers publics et recel de bien immobilier, le Procureur de la République du tribunal du Plateau, Adou Richard était face à la presse ce mardi 5 mai. 

Bien avant le procès du mardi 28 avril qui a abouti à sa condamnation, les avocats du député de Ferkessédougou, Guillaume Soro « ont déposé, une plainte auprès du Procureur de la République du Tribunal de Grande instance de Paris pour des faits de captation illicite de vie privée, diffusion illégale, de montage illicite et tentative d’escroquerie au jugement ». 

A la question de savoir à quel niveau se situe le dossier, Adou Richard a soutenu n’avoir « pas reçu de convocation ».

« Je n’ai pas encore reçu de convocation donc je ne peux encore savoir les faits articulés et la stratégie de défense à adopter. Si j’ai la possibilité de juger des personnes c’est que je peux assurer ma défense. Dès que les convocations vont arriver on va aviser ».

En clair le Procureur de la République  du tribunal du plateau affirme n’avoir pas été informé d’une quelconque plainte contre sa personne.

Il a saisi cette opportunité pour révéler à l’opinion nationale et internationale que l’enquête pour tentative de coup d’Etat diligentée contre l’ancien chef de la rébellion a abouti à la saisi d’un important arsenal de guerre à Assinie. Il s’agit de : 50 kalachnikovs, 12 lance-roquettes, 4 fusils mitrailleurs et un millier de munitions. Suite à cette découverte 14 militaires dont 2 officiers supérieurs et 12 sous-officiers et 5 civils ont été mis aux arrêts.

Arnaud Houssou 

7info.ci 

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE