Société

Accident de la circulation: les routes ivoiriennes impitoyables le mercredi 14 juillet

Mis à jour le 16 juillet 2021
Publié le 16/07/2021 à 6:00 ,

Au moins 26 personnes ont été tuées dans la seule journée du mercredi 14 juillet suite à deux accidents survenus sur la route en Côte d’Ivoire. Un drame qui intervient à quelques jours de la fête de la Tabaski (Aïd el-Kébir).

Le mercredi 14 juillet 2021 restera une date noire dans l’esprit des Ivoiriens. Et pour cause, cette journée a été marquée par deux accidents graves de la circulation sur des axes importants en Côte d’Ivoire.

07h – Route de Bassam (quartier Adjouffou, commune de Port-Bouet)

En cette journée pluvieuse, le trafic est au ralenti. On constate un important bouchon sur l’axe principal qui relie Abidjan à la ville historique de Grand-Bassam. La cause : une collision entre deux mini-cars de type « gbakas », qui desservent régulièrement les deux localités. La scène est choquante, le bilan est important : 03 morts et une dizaine de blessés. Selon les témoignages recueillis sur place, l’un des véhicules, dont le pneu avant gauche était crevé serait à l’origine du carambolage.

21h30 – Autoroute du nord (carrefour Tiassalé PK 108)

Dans la pénombre moite de l’autoroute du nord à quelques encablures de Tiassalé (à 122 km d’Abidjan), une autre collision s’est produite entre un mini-car et un car de transport en partance pour Korhogo. Le bilan est lourd : 22 morts et 22 blessés. Alertés, les secours ont procédé aux premiers soins ainsi qu’à la désincarcération des victimes prisonnières des carlingues.

Le facteur humain, principale cause des accidents de la route

Tiehoulé Koné, président du syndicat national des exploitants, employés et moniteurs d’auto-écoles de Côte d’Ivoire (SYNEEMAE-CI) pointe du doigt l’absence de contrôle sur les routes ivoiriennes. Pour lui, le facteur humain demeure la principale cause de ces accidents. « Outre la fatigue et les autres facteurs liés à l’état piteux des véhicules, le non-respect du Code de la route est souvent à l’origine de ces drames. »

LIRE AUSSI : Accident carrefour Tiassalé PK 108 : bilan provisoire 22 morts et 22 blessés

Et d’ajouter: « l’incivisme des conducteurs de transports en commun doit être puni, car les agents de sécurité routière n’ont pas les moyens adéquats pour vérifier l’état d’ébriété des automobilistes ». Il propose, par ailleurs, que les compagnies routières du pays consultent obligatoirement des experts en sécurité routière.

Dans ce contexte, le ministère des Transports et le GSPM ont réitéré les appels à la prudence et au respect du Code de la route, aux usagers. Des numéros de secours ont été rendus publics et disponibles 24h/24h.

Les automobilistes sont invités à plus de prudence en cette saison des pluies durant laquelle sera célébrée l’Aïd-El Kébir ou encore la fête de Tabaski, la plus importante pour la communauté musulmane.

 

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE