Libre Expression

Présidentielle 2020- Joël N’Guessan (RHDP) : « Allons aux urnes et défendons les bilans »

Mis à jour le 2 septembre 2020
Publié le 25/08/2020 à 9:48 , , ,
  ;
  ;

La rubrique   « LIBRE EXPRESSION   » est une fenêtre ouverte par 7info pour publier des textes émanant de personnes qui n’appartiennent pas à cet organe de presse. La direction de 7info a choisi de publier ces articles car ils constituent des réflexions de très bonne tenue, contribuent au débat public et respectent la charte éditoriale de notre média. Ils n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas la pensée de la rédaction de 7info ou de ses responsables.

————————————————————–

Le  06 août 2020, le Président Alassane OUATTARA, lors de son adresse à la Nation ivoirienne, a annoncé son désir de briguer, à son corps défendant, la magistrature de notre pays au cours de l’élection présidentielle prochaine du 31 octobre 2020.

Le samedi 22 août 2020, Il a été officiellement investi comme candidat du RHDP pour briguer la magistrature suprême de notre pays, la première de la troisième République. La phénoménale et exceptionnelle mobilisation des militants et sympathisants du RHDP aussi bien à Abidjan qu’à Paris a clos le débat sur l’affection que les ivoiriens lui portent. Alassane OUATTARA est aimé par la majorité des ivoiriens. Alassane OUATTARA a eu raison de répondre à l’appel des ivoiriens. Comme il nous l’a promis, il ne nous a pas déçus. Avec plus de 1 million de parrainages obtenus, il ne fait aucun doute que notre champion sera élu au soir du 31 octobre 2020.

Il l’a dit lors de son discours d’investiture. Que chacun se prépare maintenant à aller chercher les voix des électeurs. L’heure n’est plus aux discours ni aux actes de vandalisme qu’il nous a été donné de voir ses dernières semaines, à l’appel des opposants qui n’ont pour seule alternative que des manifestations de rue au lieu de présenter aux ivoiriens ce qu’ils proposent de nouveau et de mieux que le Président Alassane OUATTARA.

Il a aussi dit que ceux qui tenteront de troubler l’ordre public et la sécurité des ivoiriens le trouveront sur le chemin. C’est un véritable avertissement que nos adversaires gagneraient à prendre au sérieux. En effet, Alassane OUATTARA a été élu Président de la République et il prêté serment sur la Constitution en promettant d’assurer la sécurité et l’intégrité du territoire ivoirien. Il ne peut pas se dérober ni faiblir ni faillir par rapport à ce serment.

Alors, ceux de la société civile, des hommes politiques et autres illuminés qui incitent à la violence devraient entendre cet avertissement.

Cet avertissement s’adresse surtout à ceux qui, depuis quelques semaines font des déclarations incongrues et les plus fantaisistes sur les réseaux sociaux et sur les chaînes de télévisions privées clandestines en ligne. Il s’adresse à tous ces pseudos experts en droit constitutionnel qui ambitionnent de se transformer en Juges Constitutionnels.

Leurs déclarations ont incité et poussé leurs militants à faire des casses et tué des ivoiriens. On ose espérer que les incitateurs à la haine auront le courage de faire face à leurs responsabilités devant les juridictions nationales ou internationales le moment venu.

Ceci étant, le moment n’est plus aux jérémiades ni aux déclarations sur la candidature du Président Alassane OUATTARA. Allons aux urnes et expliquons aux ivoiriens ce que chacun a fait depuis le décès du Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY en décembre 1993. Comparons les bilans et ils sauront choisir.

Le Ministre Joël N’GUESSAN

Membre du Conseil Politique du RHDP

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE