Politique

Simone Gbagbo, l’ex-Première dame clarifie ses ambitions présidentielles

Mis à jour le 18 juillet 2022
Publié le 18/07/2022 à 3:07 , ,
Former first lady Simone Gbagbo delivers a speech as she attends an event for the launch of her movement "Mouvement de Generation Capable" in Treichville district in Abidjan on September 25, 2021. - Simone Gbagbo on September 25, 2021, sponsored the launch of a coalition of her support movements, one more step towards the creation of her own political party in view of the 2025 presidential election. (Photo by Sia KAMBOU / AFP)

On en sait un peu plus sur les ambitions politiques de Simone Ehivet Gbagbo. L’ex-Première dame caresse le désir de présider aux destinées de la nation ivoirienne.

 

 

Jusque-là, quelques proches et la rumeur prêtaient à Simone Gbagbo des intentions présidentielles. Mais depuis le samedi 16 juillet 2022, les faits sont avérés. L’ex-Première dame de Côte d’Ivoire a clarifié ses ambitions. Son souhait est de conquérir le pouvoir d’État. À Abidjan Cocody Riviera Golf où elle échangeait avec les membres du Mouvement des générations capables (MGC) qui se réclame d’elle, l’épouse de Laurent Gbagbo a fait la révélation.

« Nous voulons conquérir le pouvoir d’État dans tous ses démembrements pour pouvoir réaliser le développement équilibré de l’être humain ; le développement équilibré des régions », fit-elle savoir.

Pour y arriver, Simone Gbagbo sait s’appuyer sur le Mouvement des générations capables. Un mouvement citoyen à l’origine, né il y un an et qui va connaître un changement dans son statut pour la casquette d’instrument politique.

 

LIRE AUSSI: Rencontre Bédié-Gbagbo-Ouattara, un boost dans la décrispation du climat politique ivoirien

 

« Le Mouvement des générations capables est un parti politique, c’est la première chose. C’est un parti politique qui est inspiré par des hommes, des femmes, des jeunes qui ne se sont jamais résignés à l’injustice, à la dégradation des mœurs, à la perversion des mentalités, mais qui ont un idéal de construction d’une Côte d’Ivoire plus intelligente, une Côte d’Ivoire plus forte, une Côte d’Ivoire plus prospère, une Côte d’Ivoire souveraine », a indiqué l’ex-vice-présidente du Front populaire ivoirien (FPI).

Simone Gbagbo, dans cette veine, a mis en mission les jeunes du MGC pour la recherche de militants à travers tout le pays.

Cette sortie de l’ex-Première dame de Côte d’Ivoire en rupture de ban avec Laurent Gbagbo son époux intervient à un an des élections locales que sont les municipales et les régionales et à trois ans de la présidentielle prévue en 2025.

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE