International

Guerre en Afghanistan, Fatou Bensouda sanctionnée par les États-Unis

Mis à jour le 3 septembre 2020
Publié le 03/09/2020 à 3:21 , , , ,
  ;
  ;

Le nom de la procureure de la CPI est inscrit sur la liste noire des États-Unis. Fatou Bensouda et l’un de ses collaborateurs Phakiso Mochochoko sont sanctionnés par l’État américain dans une affaire visant des militaires américains déployés en Afghanistan.

« Aujourd’hui, nous passons au stade supérieur ! Les États-Unis n’ont jamais ratifié l’accord de Rome qui a créé la Cour et nous ne tolérerons pas ses tentatives illégitimes pour soumettre les Américains à sa juridiction« , a déclaré le mercredi 2 septembre 2020 Mike Pompeo, secrétaire d’État américain qualifiant la Cour pénale internationale de « corrompue ».

La procureure Fatou Bensouda, qui suit plusieurs procès dont celui des Ivoiriens Blé Goudé et l’ex-chef d’État Laurent Gbagbo, a tenté d’ouvrir une enquête sur des crimes présumés qu’auraient commis les soldats américains en Afghanistan.

« Aujourd’hui, nous passons de la parole aux actes », a indiqué le chef de la diplomatie américaine expliquant que « la CPI continue malheureusement de viser des Américains ».

Selon Radio France Internationale, en juin, l’administration Trump avait déjà menacé l’institution internationale. Washington dénonce l’enquête menée par Fatou Bensouda contre des militaires américains et la CIA soupçonnés de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité en Afghanistan. Les Américains dénoncent également régulièrement les procédures similaires qui visent Israël et le dossier palestinien. Ces sanctions arrivent d’ailleurs après une récente visite de Mike Pompeo à Jérusalem.

Par ailleurs, la procureure de la CPI avait déjà été privée de visa en avril. Elle et son collaborateur n’auront dorénavant plus accès au système bancaire américain et les biens qu’elle pourrait avoir aux États-Unis seraient gelés.

Sandra Kohet
7info.ci 

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE