Eco-business

Après le bras de fer, les transporteurs de Yopougon demandent pardon à Kafana et une période de sensibilisation

Mis à jour le 22 janvier 2020
Publié le 22/01/2020 à 3:48 , , , ,




La rencontre entre les différents syndicats des transporteurs et le maire Gilbert Koné Kafana s’est tenue hier, 21 janvier 2020 à la Mairie Centrale Selmer avec à la clé, apprend 7info, le pardon et la volonté de conciliation pour une sensibilisation des acteurs du secteur du transport routier.

« Le porte-parole de la délégation des conducteurs communaux de taxis dit « Woro woro » a présenté les excuses de sa corporation pour les désagréments causés aux populations suite aux deux jours de grève pour protester contre les mesures de contravention du conseil municipal sur la circulation automobile » fait savoir une note d’information reçue par 7info.

 » Nous vous demandons pardon monsieur le maire pour notre comportement et nous demandons une période de sensibilisation à l’endroit des conducteurs » a déclaré Diomandé DJiba, du syndicat ANCCI au nom de la corporation » poursuit la note d’information.

La  COSYNCY qui regroupe plusieurs syndicats de chauffeurs est allé dans le même sens.

« Le député-maire Gilbert Koné KAFANA a accédé à cette requête et a indiqué que ces contraventions n’étaient nullement guidés par le gain financier mais plutôt par le souci du bien- être de sa population, la lutte contre le désordre observé dans la circulation routière » a appris 7info de source autorisée.

A lire aussi: 5000 F A 50.000 F D’AMENDE POUR LES PISSEURS ET MAUVAIS CHAUFFEURS A YOPOUGON

 << Je suis le premier magistrat de la commune et j’ai des prérogatives que la loi me donne. J’ai des devoirs envers vous, ma population, celle de votre bien-être. Nous devons vivre dans la quiétude avec moins de risques sur nos routes >> a soutenu Gilbert Koné Kafana, rapporte la note d’information qui émane du service communication de la mairie de Yopougon.

 Aussi, a-t-il exhorté  «tous les acteurs du monde du transport à s’engager résolument dans la sensibilisation tout en promettant qu’il dégagera les moyens nécessaires à la mise en œuvre de cette campagne » poursuit la note d’information.

Le maire de Yopougon, a prodigué des conseils aux responsables des syndicats présents à la rencontre, et insisté sur l’intérêt de la population à travers toutes les actions posées.

Un tableau de contraventions a été mis en vigueur à Yopougon par la mairie afin de sanctionner les mauvaises habitudes. Ainsi, l’urine dans un espace public est sanctionné par le paiement d’une amende de 5000 F. L’outrage à un agent de la police municipale coûte au contrevenant, 10.000 F. Ces contraventions montent jusqu’à 50.000 FCFA. Les mauvaises habitudes des automobilistes sont les plus nombreuses. Le défaut de signalisation, le mauvais stationnement, les mauvais dépassements, le mauvais choix de chaussée et autres sont ainsi désormais sanctionnés par une forte amende.

C’est pour cette volonté de discipline que les chauffeurs et autres responsables syndicaux, abonnés au désordre aux actes d’incivisme, ont décidé d’une grève de 48h.

A lire aussi: LA POLICE MUNICIPALE DE YOPOUGON REAGIT A LA GREVE DES TRANSPORTEURS DANS SA COMMUNE

Après la grève qui n’a point fléchi les ardeurs du maire Gilbert Koné Kafana et de son conseil, les grévistes, sont revenus à la raison et opté pour le dialogue qui a eu lieu.

« Une commission incluant les responsables de la Maire et les acteurs du transport planche sur les amendes afin de satisfaire les deux parties » fait savoir la note d’information.

Adam’s Régis SOUAGA et Sercom Mairie Yop

7info.ci

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE