Continent

 Agbêyomé Kodjo mis aux arrêts après sa convocation

Mis à jour le 21 avril 2020
Publié le 21/04/2020 à 4:50 , ,




Le député togolais Agbêyomé Kodjo, candidat à la présidentielle de février 2020 a été mis aux arrêts ce mardi 21 février 2020 pour n’avoir pas répondu à sa troisième convocation successive devant le service central de recherches et d’investigation criminelle de la gendarmerie., apprend 7info.ci. 

« La maison porte encore les traces de la violente interpellation de l’ancien Premier ministre. Portail d’entrée en acier défoncé, habitants de la maison battus », décrit le confrère Le Temps.

Une ultime convocation pour le député qui s’était autoproclamé président de la République togolaise en février 2020 et un refus de se présenter, a conduit à son arrestation.  Le 17 avril dernier, la convocation d’Agbeyome Kodjo s’inscrivait dans le cadre de la réquisition n° 15 94/ PR/ 2020 aux fins d’ouverture d’une enquête judiciaire, signée le 24 mars 2020 par le Procureur de la République du Tribunal de première instance de Lomé.

Les conseils du député togolais Agbéyomé Gabriel Kodjo, ont assigné l’Assemblée nationale en justice pour comparaître le 28 avril 2020 pour annulation de la levée de son immunité parlementaire.

 L’opposant togolais a été battu aux élections présidentielles par le chef d’état sortant Faure Gnassingbé Eyadéma qui a eu 72,36% des suffrages exprimés.

Sandra Kohet

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE