Côte d’Ivoire ministere de la defense

Tribunal Militaire- Hamed Bakayoko présent à la rentrée solennelle, Anges Kessy: « Houphouët-Boigny a créé le TMA, Alassane Ouattara a donné les moyens »

Mis à jour le 17 décembre 2018
Publié le 17/12/2018 à 5:09 , ,

Les juges, magistrats et greffiers militaires, ont prêté serment ce lundi 17 décembre, à l’Etat-major des armées, lors de la rentrée solennelle 2018-2019, du Tribunal Militaire d’Abidjan. Le ministre d’Etat, ministre de la défense Hamed Bakayoko, a pris part à la cérémonie.

Ils auront la lourde charge de juger leurs semblables et prononcer un verdict équitable. Les juges, magistrats et greffiers du Tribunal Militaire d’Abidjan (TMA), ont été installés ce jour, pour le nouvel exercice judiciaire 2018-2019. Ils ont prêté serment devant le 1er Président de la Cour d’Appel d’Abidjan, Ali Yéo. Selon Ange Kessy, Commissaire du gouvernement la nouvelle réforme de cette instance vise à instaurer une nouvelle dynamique au sein de l’armée ivoirienne.

« Les mesures prises par le ministre d’Etat, ministre de la Défense Hamed Bakayoko, dans le cadre de la réforme des armées vise à mettre en place une nouvelle race de militaires, plus disciplinés, plus rigoureux. Tout système de défense performant a besoin d’appareil de sanction disciplinaire et de répression. Des centaines de dossiers allant du délit mineur au crime aggravé, seront traités cette année. Il faut aussi rappeler que des ateliers de formation ont régulièrement lieu avec les conseillers juridiques afin que nos greffiers rendent des verdicts plus que corrects. A travers la construction de trois tribunaux militaires et la réforme de cet organe, l’Etat de Côte d’Ivoire marque sa volonté de se doter d’une armée professionnelle. Je termine mes propos en ajoutant que le Président Félix Houphouët-Boigny a créé le Tribunal Militaire, Alassane Ouattara lui a donné les moyens de fonctionner » a indiqué Anges Bernard Kessy Kouamé.

Plusieurs dossiers attendent les nouveaux juges militaires. Des hommes en tenues se sont rendus coupables de meurtre, vol, viol, ou autres crimes graves. Ils seront jugés durant cette nouvelle année judiciaire. Selon Ali Yéo, 1er Président de la Cour d’Appel d’Abidjan, l’attente est grande de la part des populations.

« Cette cérémonie de ce matin a un double sens. Non seulement elle permet d’accueillir de nouveaux juges, magistrats et greffier militaires mais elle marque la fin de l’année judiciaire écoulée et le début de la nouvelle. Ce que nous attendons d’eux qu’ils se comportent en digne et loyaux magistrats. Ils ont obligation de n’avoir ni haine ni affection mais de juger selon les éléments présentés, selon leur intime conviction. Et tout ce que le peuple attend d’eux » rappelle Ali Yéo.

Le ministre d’Etat ministre de la Défense Hamed Bakayoko, le Chef d’Etat-major Touré Sékou et le Commandant supérieur de la Gendarmerie Kouakou Kouadio Nicolas, étaient présents à cette cérémonie. Rappelons qu’à partir de ce jour, s’ouvrent les audiences du Tribunal Militaire d’Abidjan (TMA).

Éric Coulibaly

Poelafrique.info

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE