Politique

Togo | La victoire de Faure contestée par l’opposition togolaise

Mis à jour le 24 février 2020
Publié le 24/02/2020 à 2:26 , , , , ,




Faure Gnassingbé Eyadéma crie victoire tandis que l’opposition dénonce des bourrages d’urnes.

Le vainqueur de la présidentielle du samedi 22 février au Togo est connu. Le président sortant, Faure Gnassingbé Eyadéma a été réélu avec 72,36%  d’après les résultats proclamés par la CENI (Commission électorale nationale indépendante). Le Président Faure Gnassingbé va pour un quatrième mandat.

« Aux vues de tous les résultats centralisés sur la base des procès-verbaux obtenus, le candidat du parti UNIR (Union pour la République, parti au pouvoir), M. Gnassingbé Essozimna Faure est proclamé provisoirement élu, président de la République togolaise », a annoncé Tchambakou Ayassor, président de la CENI.

Une victoire contestée par l’opposition. Le principal opposant, issu de « Dynamique Mgr KPODZRO »,  Agbéyomé Kodjo, ancien président de l’Assemblée Nationale, a obtenu 18,37% des voies toujours selon les chiffres de la CENI. Il soutient que les résultats proclamés par le président de cette institution sont faux.

 

« Sur l’ensemble du territoire national, les élections et les électeurs ont voté massivement en ma faveur. Au regard des résultats que nous avons compilés à travers les procès-verbaux en notre possession, nous avons gagné cette élection présidentielle du 22 février 2020 au premier tour, avec un score oscillant entre 57 et 61%. A l’instant même, je suis le président de la République démocratiquement élu et je m’engage à former un gouvernement inclusif dès les premiers jours », a-t-il fait savoir sur le site d’informations Ouest-France.

Le journaliste-écrivain, Fulbert Attisso, coordonnateur de « Dynamique Mgr KPODZRO » se dit outré et dénonce des résultats « staliniens » proclamés par la CENI selon RFI.

« Nous sommes outrés ! Ce sont ces résultats staliniens et qui sont faux ! Parce qu’il est inadmissible que le candidat du parti UNIR, qui remplie pour un quatrième mandat et dont le bilan est négatif sur toute la ligne, puisse obtenir 72,36 % lors du scrutin du 22 février 2020.  Pour nous, ces résultats sont faux, parce que ce sont des résultats obtenus par la fraude et le bourrage d’urnes », a-t-il dénoncé sur RFI.

Agbeyomé Kodjo a exhorté celui qu’il considère désormais comme étant « le premier ancien président de la République vivant dans l’histoire du Togo » à « un sursaut patriotique » pour un transfert du pouvoir, a-t-il recommandé sur Ouest-France.

Cette élection a véritablement consacré la chute de Jean-Pierre Fabre (4,35%)? principal opposant qui a été incapable de fédérer les partis de l’opposition politique.

Arnaud Houssou

7info

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE