Politique Présidentielle 2020

Présidentielles 2020, Dr Tia André (PDCI Man): « Si on échoue, Gbagbo ne reviendra plus en Côte d’Ivoire » 

Mis à jour le 11 octobre 2020
Publié le 20/11/2019 à 9:22 , , , , , ,




Dr Tia André du PDCI estime qu’une défaite aux prochaines élections, signerait le prolongement du séjour carcéral de Laurent Gbagbo 

<<Nous sommes ici au nom de notre grand patron Bédié. Nous sommes venus au nom du président Houphouët Boigny et du président Bédié. Nous étions tous ici en campagne lors des élections passées en rangs dispersés. Vous nous avez demandé de nous mettre ensemble pour ne pas que nous perdions des élections. Nous avons compris votre cri de coeur. Ainsi je suis allé voir mon aîné Bleu-Lainé Gilbert, qui m’a envoyé chez Bédié.  Aujourd’hui, nous avons décidé de nous mettre ensemble pour toutes les batailles électorales à venir.J’étais RDR avant mais je n’y suis plus. Je suis revenu à la maison mère, le PDCI>>, a indiqué Tia André.

Poursuivant, le responsable du grand conseil régional du PDCI dans le Tonkpi, André Tia, a soutenu que <<Nous sommes venus vous dire que les choses ont changé. Il faut parler de réconciliation et faire ce qui est nécessaire pour la réconciliation. Il y a eu palabre entre deux camps, mais aujourd’hui, un camp est en liberté et l’autre en prison. Nous voulons que Laurent Gbagbo et Blé Goudé viennent en Côte d’Ivoire. Nous sommes avec Soro Guillaume et tous les autres partis de l’opposition pour que la paix et la réconciliation soient une réalité. Il faut d’abord cette réconciliation. Pendant que nous prions, nous nous battons pour que nos frères recouvrent totalement la liberté, des gens du  pouvoir écrivent  à la CPI pour demander le maintien de Laurent Gbagbo et Blé Goudé en prison. Je veux que la paix et la réconciliation reviennent en Côte d’Ivoire. C’est cela notre engagement et la cause première de notre regroupement. Nous devons tout faire pour gagner les élections présidentielles à venir.  Si on échoue cette année, Gbagbo ne reviendra plus en Côte d’Ivoire. Faisons tout pour remporter les élections présidentielles. Il faut sortir des petites compromissions. On ne va pas rester à nourrir nos ventres au détriment de la population>>, a-t-il recommandé.

Pour Dr André Tia, la libération totale de Charles Blé Goudé et de Laurent Gbagbo, permettra à la Côte d’Ivoire de tenir des élections apaisées, avec le retour du parti septuagénaire au pouvoir. << Ne nous cachons pas la vérité. Les élections présidentielles de 2020, ne seront apaisées que si nos frères reviennent au pays. Mais, Ouattara a peur de Laurent Gbagbo et de Blé Goudé. Mais, il a oublié que le président Bédié est là. Nous étions tous au PDCI et après on est tous allés ailleurs. Le PDCI est le seul parti qui peut unir la Côte d’Ivoire. Aujourd’hui, nos gouvernants ne regardent que le nord pour développer, hors au temps du PDCI c’était équitable. Pour eux est fini. Ils ont fini leur dix ans, qu’ils s’en aillent>> a martelé Tia André.

Il a recommandé aux jeunes majeurs et tous les autres sans papiers d’en faire pour participer aux joutes électorales à venir. Gilbert Bleu-Lainé, a pour sa part demandé aux uns et aux autres de se donner la main <<  pour enlever ce fardeau qui est sur nous. Travaillons pour enlever ces dictateurs. Ne regardons pas aux miettes que les politiciens véreux donnent pour nous distraire>> a-t-il invité.

La population après avoir entendu le message des envoyés de Henri Konan Bédié n’ont pas manqué de cracher leur vérité, à l’instar de Douè Jean. <<Nous sommes vraiment en colère, après vous. C’est vous qui nous avez dit hier de suivre Alassane Ouattara. Vous revenez pour nous dire de ne plus le suivre. Ne nous trompez pas. Mais, vous êtes nos enfants. Nous vous faisons confiance. Si vous avez décidé de marcher ensemble déjà, c’est une bonne chose. Nous autres, nous avons connu le premier président de cette Côte d’Ivoire. Houphouët Boigny est le premier arbre que Dieu a planté en Côte d’Ivoire. Ces fruits sont restés nombreux. Mais nous pensons que le meilleur de ces fruits est Bédié.  Depuis sa disparition, ce sont des  remords et des regrets pour nous. En son temps, les veuves, les orphelins et les démunis mangeaient à leur faim. Aujourd’hui, tout est devenu difficile.  Réunissez-vous pour gagner la bataille future. Une brindille ne peut balayer, c’est un ensemble de brindilles qui balaie>>, a conseillé Douè Jean. Notons que la délégation du PDCI conduite par Gilbert Bleu-Lainé et Tia André sillonne depuis ce lundi et ce jusqu’au samedi prochain des villages de la commune pour mobiliser leurs bases pour les élections présidentielles de 2020.

Jean Olivier DAN, Correspondant régional Ouest

7info

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE