Société

Plus de 60 jeunes formés en prise de parole en public et techniques d’animation

Mis à jour le 29 juin 2020
Publié le 29/06/2020 à 2:27 , , , ,




La structure D.S Corporation managée par Dao Sali Traoré, en collaboration avec l’ONG Ouka-dèmin, a organisé un atelier de formation des jeunes le samedi 27 juin 2020 au siège de l’ONG Ouka-dèmin. Cette formation avait pour thème «  la prise de parole en public et techniques d’animation » sous le parrainage de Touré Souleymane, Président de l’ONG Ouka-dèmin par ailleurs Conseiller technique à la primature.

Ils sont au nombre de 60 jeunes composés en majorité de jeunes filles. Cette formation a été initiée par Dao Sali Traoré, étudiante en communication à l’Université Alassane Ouattara de Bouaké et manager général de D.S Corporation. Elle fait de la formation des jeunes l’une de ses priorités avec sa structure D.S Corporation.

Faire des jeunes des leaders demeure sa passion. « J’ai initié cette formation parce qu’on a constaté un manque au niveau des jeunes. Donc on a voulu apporter une réponse à ce niveau. Nous voulons permettre à ces jeunes de pouvoir s’exprimer aisément devant un public car la plupart des participants sont des leaders. Or, un leader doit à chaque moment véhiculer un message. C’est pour cela que nous voulons leur permettre d’avoir les outils nécessaires pour réussir la prise de parole en public » a expliqué miss Dao Sali Traoré, manager général de D S Corporation.

Touré Souleymane, parrain de cette formation, a salué cette initiative qui pour lui, permettrait aux jeunes, surtout les jeunes filles, de s’exprimer aisément en public, afin d’être des leaders de demain.

A lire aussi: LE CORONAVIRUS COMMENCE A TUER DES JEUNES IVOIRIENS SANS ANTECEDENTS MEDICAUX

Il a aussi révélé que le monde pourrait être dirigé par les femmes qui se retrouvent aujourd’hui dans tous les corps de métier. «  Je salue cette initiative de D. S corporation  en collaboration avec l’ONG Ouka-dèmin. Il n’y a d’autres objectifs que de doter nos jeunes d’aptitude de leader. Le leadership est ancré en chacun de nous mais il faut pouvoir le développer. Être leader, c’est développer une certaine idéologie. En tant que parrain de l’Ong Ouka-dèmin, j’apprécie beaucoup cette formation de jeunes. Et la gente féminine est beaucoup impliquée dans ce genre d’initiative parce que les femmes réclament leur indépendance. Ce qui veut dire que demain le monde sera dirigé par les femmes » a-t-il indiqué.

Sonia Kouamé, participante s’est dite satisfaite de cette formation qui vient encore renforcer leurs acquis. Elle pourra prendre désormais la parole sans complexe en public.

(Photo d’archives)

Oscar de Ouellé, correspondant régional

7info.ci

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE