COVID-19

« Paquinou » 2020 mélangé par le Coronavirus et obligé d’être différé

Mis à jour le 26 mars 2020
Publié le 26/03/2020 à 12:13 , , , ,




Les Baoulé se préparaient dans le silence. Par grappes familiales, associations de villages ou de cantons, les Baoulé rêvaient de se retrouver à partir du week end du vendredi 10 avril, dans les différentes localités du centre du pays pour la traditionnelle célébration de « paquinou ».

Malheureusement, cette année 2020 sera particulière dans l’histoire de la célébration de ces retrouvailles, entre les fils et filles de plusieurs localités de la grande région Centre du pays, depuis les années 1980.

La fête de « paquinou » ne pourra se célébrer à cause de la pandémie du coronavirus qui sévit dans le monde entier et a contraint le gouvernement ivoirien à prendre des dispositions rigides comme l’état d’urgence et le couvre-feu sur l’ensemble du territoire national.

Il s’en trouvait encore quelques jeunes et même des personnes âgées qui espéraient pouvoir fuir Abidjan pour respirer l’air frais du village. Mais, la décision du couvre-feu et des dispositions sécuritaires, a douché les ardeurs.

Dans un communiqué rendu public ce mercredi 25 mars soir, le président du Sénat ivoirien, Me Jeannot Ahoussou-Kouadio a tenu à sensibiliser ses parents.

« Dans le cadre de la lutte contre le coronavirus en Côte d’Ivoire, Monsieur Jeannot Ahoussou-Kouadio, Président du Sénat, Mesdames et messieurs les ministres, les élus et Cadres du Grand Centre, prient les présidents des associations et mutuelles de développement du Grand Centre, les communautés villageoises et les parents Baoulé, sur l’ensemble du territoire ivoirien, notamment, dans le V Baoulé, les zones forestières et ailleurs, de s’abstenir de toutes festivités pendant la période de Pâques communément appelée « Paquinou » et de les reporter à une date ultérieure pour protéger la santé de nos populations » a recommandé Me Jeannot Ahoussou-Kouadio, lui-même grand adepte du « paquinou » à Didiévi.

La Côte d’Ivoire compte à ce jour 80 cas confirmés dont trois guérisons. A partir de ce jeudi 26 mars, sous le coup de minuit, la ville d’Abidjan sera coupée de toutes les localités de l’intérieur du pays. Pour l’heure, Abidjan, la capitale économique ivoirienne constitue le foyer local du coronavirus.

Le Conseil national de sécurité a exigé l’arrêt de certaines activités économiques qui impliquent des regroupements humains. Depuis ce mardi 24 mars, un couvre-feu de 21 à 5h du matin est en vigueur sur l’ensemble du territoire national.

Les uniformes préparés en vue de célébrer « paquinou » 2020, seront dans ce contexte, remis dans les placards en attendant des jours meilleurs pour le rattrapage.

Adam’s régis SOUAGA

7info.ci

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE