Culture

MHD, une mise en liberté qui ne va peut-être pas durer ?

Mis à jour le 17 juillet 2020
Publié le 17/07/2020 à 6:56 , , ,
  ;
  ;

Le rappeur franco-guinéen, MHD a été remis en liberté. L’information rendue publique par l’AFP, a rapidement été relayée par plusieurs médias. Après 1 an 6 mois de détentions, l’artiste retrouve la liberté le jeudi 16 juillet 2020. Mais pour combien de temps va durer cette liberté ? Selon une source judiciaire, MHD pourrait encore retourner en prison.

Mis en examen et incarcéré depuis janvier 2019 pour « homicide volontaire » suite à une rixe mortelle à Paris à l’été 2018, MHD a été libéré le jeudi 16 juillet 2020 sous contrôle judiciaire.

La carrière de ce jeune et talentueux rappeur a connu un net coup d’arrêt en janvier 2019 quand il a été mis en examen pour « homicide volontaire » et placé en détention provisoire. C’était dans une affaire de règlement de comptes supposé entre groupes rivaux dans le nord-est de Paris. Il est resté en détention provisoire pendant 1 an 6 mois.

L’artiste pourrait toutefois éventuellement retourner en détention prochainement.

Selon une source judiciaire, la cour d’appel de Paris doit examiner, le 23 juillet, l’appel formé par le parquet de Paris contre l’ordonnance du 7 juillet ayant conduit à la libération et au placement sous contrôle judiciaire de MHD. À en croire les informations de la même source, si la cour d’appel de Paris devait infirmer cette ordonnance prise par un juge des libertés et de la détention, un nouveau mandat de dépôt pourrait être prononcé contre l’artiste. Cela pourrait conduire MHD à une nouvelle incarcération.

A lire aussi: CHRISTOPHER, LE FRERE DE SERGE AURIER TUE PAR BALLES

Dans la nuit du 5 au 6 juillet 2018, Loïc K., 23 ans, a été renversé par une voiture, passé à tabac puis blessé à l’arme blanche dans le 10e arrondissement de la capitale. C’était lors d’un règlement de compte entre bandes rivales du 10e et du 19e arrondissement. Une dizaine de personnes se sont acharnées sur lui, une scène filmée par un témoin depuis une fenêtre. L’homme est très rapidement mort de ses blessures.

Au moins trois témoins ont identifié formellement MHD, selon des éléments de l’enquête dont l’AFP a eu connaissance. L’artiste conteste toujours les faits qui lui sont reprochés.

 Drissa DIANE
7info.ci  

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE