Continent

Mali- les troupes françaises mettent fin à la vie d’Abdelmalek Droukdal, le chef d’AQMI

Mis à jour le 6 juin 2020
Publié le 06/06/2020 à 2:18 , , ,




Coup dur pour Al-Qaida au Maghreb Islamique ! Abdelmalek Droukdal, chef historique du djihad dans cette partie de l’Afrique a été tué jeudi à Tessalit, au Mali par l’armée française, a annoncé le ministère des Armées français. 

L’annonce de la mort du chef terroriste et plusieurs de ses lieutenants a été faite par le ministre français des Armées, Laurence Parly.

« Le 3 juin, les forces armées françaises, avec le soutien de leurs partenaires, ont neutralisé l’émir d’Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), Abdelmalek Droukdal et plusieurs de ses proches collaborateurs, lors d’une opération dans le nord du Mali », a écrit sur son compte Twitter le ministre Florence Parly.

Laurence Parly a félicité et remercié les membres du G5 Sahel pour leur collaboration lors de l’expédition punitive lancée contre ces fanatiques d’Allah.

« Je félicite et remercie tous ceux qui ont permis et mené ces opérations audacieuses, qui portent des coups sévères à ces groupes terroristes », a poursuivi le ministre français des Armées.

L’algérien Abdelmalek Droukdal était le parrain de plusieurs organisations terroristes qui sévissent dans la partie septentrionale de l’Afrique. Sa mort est une grande victoire pour l’armée française qui se bat au Mali contre le terrorisme depuis janvier 2013.

Aqmi avait revendiqué l’attentat à relent terroriste en terre ivoirienne, mené à Grand Bassam, en mars 2016.

Arnaud Houssou

7info.ci

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE