Continent

Lutte contre Boko Haram, un besoin de 100 000 soldats supplémentaires nécessaire au Nigéria

Mis à jour le 20 février 2020
Publié le 20/02/2020 à 3:16 , , , ,




Selon BBC Afrique, pour être efficace dans la lutte contre le groupe islamiste Boko Haram, le Nigéria a besoin d’un supplément de 100 000 soldats.

La déclaration est de Babagana Zulum, le gouverneur de l’une des régions les plus touchées par les attaques de Boko Haram. Selon l’autorité nigériane, il est impérieux de procéder à un recrutement massif pour vaincre le groupe islamiste. Et cet appel sous le drapeau, préconise-t-il, doit se faire pour la moitié dans son État.

Boko Haram aujourd’hui divisé en deux groupes, sévit au Nigéria depuis des années. A son actif, ce sont des dizaines de milliers de civils qui ont été tués, et plus de deux millions de personnes  déplacées au cours de la dernière décennie. Sa récente attaque armée a causé la mort de 30 personnes brûlées dans leur sommeil dans le Nord du pays.

Selon le confrère, une visite effectuée la semaine dernière dans l’Etat de Borno du président Buhari pour présenter ses condoléances aux familles des victimes, a tourné à partie de protestation de la population. Les habitants de cette partie du Nigeria ont hué le président. Muhammadu Buhari reproche aux dirigeants de Borno de ne pas coopérer avec l’armée pour mettre fin aux attaques.

Boko Haram, à en croire l’Institute for Economics and Peace, basé à Sydney, en Australie, a été le groupe terroriste le plus meurtrier du monde en 2015. Ses militants restent actifs dans la région et défient les tentatives de l’armée nigériane visant à mettre fin à l’insurrection.

Richard Yasseu

7info.ci 

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE