Société

Les actions du conseil régional du Cavally contre la déforestation

Mis à jour le 11 septembre 2020
Publié le 11/09/2020 à 10:53 , , , ,




Le couvert forestier ivoirien est en train de disparaître considérablement. Dans le Cavally, le constat est alarmant avec 80% de taux de dégradation de la forêt classée de Goin-Débé où 22 écoles, 140 lieux de culte, 4 dépôts de pharmacie ont été installés.

Dans cette zone jalousement gardée depuis des lustres, il a été enregistré 12.438 producteurs avec 14.417 parcelles levées pour une superficie de 53.531 hectares de cultures pérennes. Face, donc, à cette triste situation, les responsables du conseil régional du Cavally avec la collaboration du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et le Secrétariat exécutif permanent de la REDD+ (SEP-REDD+), s’organisent pour restaurer la forêt au grand bonheur de la population.

Pour y parvenir, un atelier de lancement de dialogue permanent en vue de la mise en œuvre du projet « développement d’un plan stratégique de production agricole durable et de restauration des paysages forestiers  dans la région du Cavally pour l’année 2019-2020 »,  s’est tenu à Guiglo. Cet atelier a mobilisé plusieurs couches sociales notamment le corps préfectoral, des autorités coutumières, religieuses, des partenaires au développement, la société civile, les associations de jeunes, de femmes, des directeurs régionaux, des chefs de service et des sociétés coopératives.

Selon, les responsables du conseil régional du Cavally initiateur dudit atelier, l’objectif est de lancer officiellement le cadre de dialogue permanent à travers la mise en place inclusive et participative de ses organes de coordination. En clair, il s’agit de sensibiliser les participants sur les enjeux liés à la gestion des ressources naturelles de la région du Cavally, présenter la vision, l’utilité, les objectifs, les organes et le fonctionnement d’un cadre de dialogue et susciter l’engagement des parties prenantes.

Ensuite, valider la liste des parties prenantes du cadre de dialogue permanent. Et enfin, recueillir les craintes et préoccupations des parties prenantes sur les éléments de succès du cadre de dialogue. Nioulé Nicodème, 4e vice-président du conseil régional, dans son allocution, indique que  la restauration des paysages forestiers préoccupe tant, la présidente du Conseil régional, la ministre Anne Désirée Ouloto qui aspire à zéro déforestation avant de se féliciter de l’appui de ses partenaires pour le développement de sa région.

À sa suite le préfet de Bloléquin Sidiki Coulibaly tout en appréciant l’initiative de la présidente du Conseil régional du Cavally a dit un grand merci aux partenaires au développement pour leur engagement aux côtés des populations. Le capitaine Jean-Paul Konan du PNUD et Zana Inzan Ouattara de la REDD+ se sont tous engagés à continuer leurs actions visant à donner une fière allure à la région du Cavally.

À noter que le projet « développement d’un plan stratégique de production agricole durable et de restauration des paysages forestiers » se déroule dans les régions du Cavally et du Bélier.

Olivier Dan correspondant 

7info

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE