Culture

Le pagne traditionnel Gouro valorisé à Abidjan

Mis à jour le 22 juillet 2019
Publié le 22/07/2019 à 2:42 , , , , , , ,




Vêtu du pagne « Kamandjê » violet-blanc, et du chapeau rouge des chefs de tribus et notables, le premier magistrat de la commune de Bouaflé Dr Léhié Bi Lucien et les siens venus des différentes contrées de la Marahoué,  se sont donnés rendez-vous ce samedi 20 juillet à Yopougon pour célébrer le « Kamandjê », dans une atmosphère conviviale, faite de sonorités du terroir Gouro. 

Ambiance bon enfant, joie et  retrouvailles étaient au menu de cette nuit. Pour cette première édition, le peuple Gouro n’a pas voulu se faire conter  cet événement, ils sont venus nombreux à cette nuit de célébration du « Kamandjê ».

Parrain de cette cérémonie, Dr Léhié Bi, le maire de Bouaflé, chef lieu de région de la Marahoué a fait savoir que célébrer le « Kamadjê », c’est faire la vulgarisation  de ce beau pagne, symbole de l’identité du peuple Gouro, montrer les usages multiformes de ce pagne traditionnel en vue de le faire connaître à toute la population.

« C’est un pagne de qualité, il est beau avec des motifs qui ont  une signification particulière. Autrefois, il n’existait qu’en une seule couleur, le blanc et le noir pour exprimer le jour et la nuit , traversé par une ligne rouge. Mais aujourd’hui l’on peut trouver ce pagne sous plusieurs couleurs.  Il est porté lors des grands événements, mariage, décès, réception d’une personnalité, ce pagne à valeur de 7 bœufs » a expliqué Lehié Bi Lucien.

A lire aussi:  BOUAFLE- 9 COUPEURS DE ROUTE MIS AUX ARRETS PAR LES GENDARMES

L’initiatrice de ce rendez-vous culturel, Geneviève Zan Lou, a pour sa part indiqué que cet événement a pour but de promouvoir et valoriser  le pagne Gouro. Son souhait, aller à l’industrialisation de ce pagne et qu’il soit connu de tous, tout comme le pagne traditionnel Baoulé.

Rostand Kalou Bi, ressortissant de Bouaflé souhaite que le « Kamandjê » soit porté au-delà de nos frontières afin de participer au développement du peuple Gouro.

Des artistes comme Marcellin Dadjè Bi, Bi Zêguê, Eloise Zanhou ont apporté une touche musicale et festive à cette nuit.

Michèle Koffi, stagiaire

7info

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE