International

Le conseil de sécurité de l’ONU condamne « la mutinerie » au Mali

Mis à jour le 20 août 2020
Publié le 20/08/2020 à 2:41 , , , ,
  ;
  ;
A l’issue de la réunion du Conseil de sécurité sur la situation en cours au Mali, l’Organisation des Nations Unies a condamné ce mercredi 19 août 2020 la mutinerie qui a conduit à l’arrestation du Président Ibrahim Boubacar Kéïta et du Premier Ministre Boubou Cissé et de plusieurs membres du gouvernement.
Dans une déclaration à la presse, les membres du Conseil de sécurité ont exprimé « leur profonde préoccupation face aux récents développements au Mali ». Ils ont exhorté les mutins « à libérer en toute sécurité et immédiatement tous les responsables détenus et à regagner leurs casernes sans délai ». Ils ont également souligné « la nécessité urgente de restaurer l’Etat de droit et de progresser vers le retour à l’ordre constitutionnel ».
Par ailleurs, le Conseil de sécurité a réitéré son ferme soutien aux initiatives et aux efforts de médiation de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) au Mali. Les membres du Conseil ont appelé toutes les parties prenantes maliennes, « à faire preuve de retenue et à donner la priorité au dialogue pour résoudre la crise dans leur pays ».
Le mardi 18 août dernier, l’armée malienne a réagi après les manifestations de l’opposition et de la société civile, obligeant Ibrahim Boubacar Keïta a démissionné en direct sur les antennes de la télévision nationale dans la nuit de mardi à mercredi.
Depuis lors, le pays est sous contrôle d’une junte militaire dirigée par le Colonel Assimi Goïta.
Sandra Kohet
7info
7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE