Politique

L’ambassadeur des Etats-Unis présente ses lettres de créances au Président Alassane Ouattara

Mis à jour le 10 octobre 2019
Publié le 10/10/2019 à 8:12 , ,




« Ma mission est de renforcer davantage les relations déjà excellentes entre la Côte d’Ivoire et les Etats-Unis, de promouvoir la croissance économique inclusive par le commerce et l’investissement et d’appuyer la stabilité si indispensable au progrès », a déclaré K. Bell après avoir présenté ses lettres de créances au Président Alassane Ouattara. 

Richard K. Bell a salué la bonne coopération entre son pays, les Etats Unis et la Côte d’Ivoire. « Je me réjouis de la mise en œuvre d’un accord majeur entre la Côte d’Ivoire et la MCC du gouvernement américain.  Tout d’abord parce-que les critères d’éligibilité de la MCC sont assez stricts et qu’ils ont été remplis; ensuite parce qu’il s’agit d’une contribution du peuple américain au développement de ce pays à hauteur de presque $525 millions, dans les domaines du transport routier et de l’éducation, ce qui devrait avoir un effet de multiplication en termes de croissance économique », indique t-il.

Pour  Richard K. Bell il y’a bien d’autres domaines de coopération bilatérale, et qu’en sa qualité de nouvel ambassadeur, il fera de son mieux pour faire fructifier au maximum le partenariat entre les Etats-Unis et la Côte d’Ivoire.

« Le peuple et le gouvernement américains sont convaincus que les élections démocratiques, libres et paisibles, renforcent la stabilité; et qu’il en va de même avec la bonne gouvernance inclusive et respectueuse des droits des individus », a-t-il rappelé.

Il faut rappeler que c’est le 22 novembre 2018 que le gouvernement ivoirien a donné son accord pour sa nomination en qualité d’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de son pays en Côte d’Ivoire. Avant cette date, la diplomatie américaine a été successivement dirigée par des chargés d’Affaires.  Andrew Haviland de 2014 à 2017 et Mme Brucke Katherine depuis 2017.

Drissa DIANE

7info.ci

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE