International

La France rend hommage aux treize soldats morts au Mali

Mis à jour le 2 décembre 2019
Publié le 02/12/2019 à 4:33 , , , , ,
  ;
  ;

Grande émotion dans la cour des Invalides ce lundi 2 décembre. C’est sur un fond de tambour jouant la sonnerie aux morts, que les treize cercueils drapés de bleu-blanc-rouge ont fait leur entrée dans la Cour des Invalides, symbole militaire abritant le tombeau de Napoléon Ier et accueillant d’anciens combattants et blessés de guerre. Drapeaux et militaires se sont abaissés pour saluer au passage les soldats tombés. Pour chaque militaire tué, une photo, le képi et les décorations portées par leurs camarades de régiment succédaient aux cercueils.

« La liberté a hélas le goût du sang versé. Loin de France, ce 25 novembre, treize de nos soldats sont tombés (…) » a entamé Emmanuel Macron. « Treize destins français, treize hommes que la fraternité avait rapprochés et que la mort à jamais a unis. Treize noms qui seront inscrits demain aux monuments aux morts en opération extérieure », a déclaré, avec une anaphore, le président français.

Valentine Duval 24 ans, Pierre Bockel 28 ans, Julien Carette 35 ans, Romain Chomel de Jarnieu 34 ans, Benjamin Gireud 32 ans, Jérémy Leusie 33 ans, Andrei Jouk 43 ans, Antoine Serre 22 ans, Romain Salles de Saint-Paul 35 ans, Alexandre Protin 33 ans, Alex Morisse 31 ans, Nicolas Megard, 35 ans, Clément Frison-Roche 28 ans, ont trouvé la mort au cours d’une opération de traque de terroristes dans le nord Mali.

« Soldats, voyez vos communes, leurs élus rassemblés, fiers de vos sacrifices, qui portent la peine de tout un peuple. Les larmes coulent sur vos terres natales sur vos terres où vous avez vécu, sur toute la terre de France. Ces larmes sont mêlées de tristesse, de détermination à faire triompher les valeurs de la République » a déclaré le chef de l’Etat, Emmanuel Macron, après avoir assuré aux défunts soldats que la France, reconnaissante, poursuivra leurs rêves pour eux.

Le président français s’est ensuite rendu devant chacun des cercueils pour saluer la bravoure et l’engagement patriotique des treize militaires avant de leur remettre, à titre posthume, la plus prestigieuse des décorations françaises. « Au nom de la Républiques, nous vous faisons chevaliers de la Légion d’honneur » a-t-il déclaré, achevant ainsi son discours. Les cercueils ont quitté les Invalides au son de la marche funèbre de Chopin, portés par leurs camarades.

Aux côtés d’Emmanuel Macron s’est tenu le président malien, Ibrahim Boubacar Keita. Le chef d’Etat malien a assuré son soutien à la France, dans un climat où l’opération Barkhane est de plus en plus décriée au Mali.

Manuela POKOSSY-COULIBALY

7info

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE