International

La France au ralenti à partir du 5 décembre pour cause de grève générale

Mis à jour le 4 décembre 2019
Publié le 04/12/2019 à 11:36 , , , , , ,




Lancée par plusieurs syndicats, avec la Confédération Générale du Travail en tête (CGT), la grève interprofessionnelle contre la réforme des retraites débutera ce jeudi 5 décembre et paralysera une bonne partie du pays. Air France, SNCF, RATP, enseignants, policiers, soignants, pompiers, gilets jaunes…Tour d’horizon des perturbations à prévoir.

La France n’avait connu pareil mouvement depuis 1995. La grève interprofessionnelle contre la réforme des retraites, sur fond de rejet de la politique du gouvernement, débutera ce jeudi 5 Décembre.

Transports : Des perturbations dans le ciel sont à prévoir. La Direction générale de l’aviation civile (DGAC) a annoncé l’annulation d’environ 20% des vols sur le territoire français. La compagnie Air France, quant à elle, annonce l’annulation de 30% de ses vols domestiques et 15% de ses vols moyen-courrier.

Au sol, la Société nationale des chemins de fer (SNCF) a annoncé de fortes perturbations. Sur les rails, 90% des TGV (Trains à grande vitesse) et 80% des  TER (Transport express régional) seront annulés. Seulement 23% des liaisons seront assurées grâce à des bus de substitution. La porte-parole de la SNCF recommandait des annulations aux français si le déplacement n’était pas d’une forte nécessité. Côté RATP (Régie autonome des transports parisiens), un bus sur trois circulera dans les rues parisiennes. Onze lignes de métro sur treize seront totalement à l’arrêt.

Éducation : En pleine lutte contre la précarité étudiante, les organisations syndicales ont appelé les enseignants à se joindre au mouvement.

40% des écoles primaires seront fermées. Dans le secondaire, 60% des professeurs se seraient déclarés grévistes.

Énergie : La fédération Mines et énergie de la CGT prévoit des baisses de charges dans les centrales hydrauliques et nucléaires.

Chez EDF (Electricité de France), les organisations syndicales souhaitent organiser des coupures ciblées, visant de grandes entreprises de l’Etat. Le basculement des usagers en heures creuses est envisagé mais les actions suivront après décision des assemblées générales.

Certains dépôts pétroliers pourraient ne pas être approvisionnés. Des raffineries et de très nombreuses entreprises seraient particulièrement visées et les stations essences pourraient ainsi souffrir de pénurie de carburant.

Santé : Dans un contexte de mobilisation qui dure depuis huit mois, la CGT, FO et le collectif Inter-Urgences ont relayé l’appel à la grève interprofessionnelle. Un service minimum sera cependant assuré, équivalent à l’accueil assuré les dimanches ou jours fériés.

Le personnel soignant peut être réquisitionné pour assurer la permanence des soins mais a la possibilité de se déclarer gréviste malgré tout.

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a assuré que les services sanitaires seraient « préparés » afin de garantir la prise en charge des malades et personnes âgées.

Manuela POKOSSY-COULIBALY

7infoci

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE