Société

La Fesci soutient les mesures du président Ouattara contre le coronavirus 

Mis à jour le 26 mars 2020
Publié le 26/03/2020 à 9:04 , , , ,




La fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire ( FESCI) s’engage dans la lutte contre la propagation de la maladie à coronavirus. Dans un communiqué dont 7info.ci a reçu copie, le plus grand syndicat estudiantin ivoirien soutient les mesures  prises par le président Alassane Ouattara. 

« La Fesci salue ces mesures et appelle les élèves et étudiants de Côte d’Ivoire, la communauté estudiantine et scolaire ainsi que l’ensemble des populations vivant en Côte d’Ivoire à leur respect scrupuleux, demande également de mettre tout en œuvre pour assurer leur application effective », appelle le syndicat estudiantin dans son communiqué signé de son secrétaire général Allah Saint Clair dit Général Makélélé.

En Côte d’Ivoire, face à la propagation du coronavirus, le président Alassane Ouattara a annoncé le lundi 23 mars une série de mesures drastiques. Le chef de l’exécutif ivoirien a décrété entre autres l’état d’urgence sur toute l’étendue du territoire national et instaurer un couvre feu de 21h à 5h pour une période de 15 jours. Alassane Ouattara a également décrété une régulation des transports inter-urbains, inter-communaux, intra-communaux et l’interdiction des déplacements non autorisés entre Abidjan et les villes de l’intérieur. Le président ivoirien a aussi décidé le confinement progressif par aire géographique en fonction de l’évolution de la pandémie.

Pour la FESCI, ces dispositions sont nécessaires pour faire barrage à la maladie. Aussi, appelle-t-elle « à faire preuve de discipline et de civisme en respectant toutes ces mesures ». Mais également les autres mesures et consignes corporelles que sont  » se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon ou se désinfecter les mains au gel hydroalcoolique; respecter la distance de 1 mètre; Éviter les rassemblements de plus de 50 personnes; tousser et/ou éternuer dans le creux du coude ou dans un mouchoir à usage unique ».

S’agissant des rumeurs de fermeture des cités universitaires, ce syndicat rassure par ailleurs les étudiants.  » La Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire tient à rassurer l’ensemble des étudiants vivant en résidences Universitaires que les rumeurs faisant état de la libération imminente desdites résidences comme mesure prise par le gouvernement ne sont aucunement fondées, les appelle à la sérénité et surtout au strict respect des mesures de prévention et de protection susmentionnées », conclut Allah Saint Clair.

Richard Yasseu

7info.ci

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE