Société

La CIE dément l’application de pénalités sur les factures en cours

Mis à jour le 8 juillet 2020
Publié le 08/07/2020 à 4:28 , , , ,




Délai non respecté ou pénalité appliquée en totale violation avec les mesures prises par le gouvernement dans la lutte contre le Coronavirus, la rumeur enfle sur les réseaux sociaux. La Compagnie Ivoirienne d’Electricité (CIE) a donc décidé d’apporter des précisions sur la question. Elle a produit un communiqué ce mercredi 8 juillet 2020.

« La CIE voudrait donc rassurer l’ensemble de ses abonnés et leur confirmer que les allégations circulant sur les réseaux sociaux sont sans fondement. La CIE veille à l’application effective des mesures arrêtées par le Gouvernement. En tout état de cause, dans le cadre de la vérification de la bonne application des mesures décidées par le gouvernement, un contrôle est actuellement en cours par l’Autorité Nationale de Régulation du secteur de l’Energie de Côte d’Ivoire (ANARE-CI) » fait savoir dans son communiqué la Direction générale de l’entreprise.

Dans le cadre des mesures sociales du gouvernement pour soutenir les populations face à la pandémie de la COVID-19, il avait été décidé de la prise en charge en charge par l’Etat de Côte d’Ivoire des factures des mois de mars et d’avril 2020 pour l’ensemble des clients abonnés au tarif social qui sont en mode post-payé, de l’octroi de crédit d’énergie gratuit pour les clients abonnés au tarif social qui sont en mode prépayé et du report des dates limites des factures des mois de mars et avril 2020 pour l’ensemble des ménages respectivement au 15 juillet et au 17 Août 2020.

A lire aussi: SENSIBILISATION A LIBERER LES EMPRISES DES INSTALLATIONS A HAUTE TENSION DE LA CIE

Tout cela sans application de pénalité de retard sur lesdites factures et sans possibilité de suspension de la fourniture d’électricité pour cause d’impayé.

Toutes ces mesures sont donc toujours en vigueur selon la Compagnie. Les allégations de pénalité appliquée aux factures ne sont donc pas fondées. Les dates limites de ces factures fixées respectivement au 15 juillet et 17 Août 2020 n’étant pas encore arrivées à expiration, il est matériellement impossible d’y appliquer des pénalités.

« Les cas de pénalités observés sont ceux portant sur des impayés antérieurs à la période de mars et avril 2020. Les cas de pénalités observés portent sur des factures de clients abonnés au tarif professionnel et non concernés par la mesure de report de date limite » fait savoir la direction générale de la CIE.

La Compagnie assure que son service clientèle reste disponible pour toute information complémentaire.

Eric Coulibaly

7info.ci

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE