Continent

Guinée, les leaders du FNDC libérés

Mis à jour le 29 novembre 2019
Publié le 29/11/2019 à 12:13 , , ,




Arrêtés depuis un mois et deux semaines, les leaders du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) ont été libérés hier jeudi 28 novembre.

« Nos clients sont libres aujourd’hui (jeudi 28 novembre), Dieu merci. Nous l’avons demandé, nous avons soutenu avec force en première instance, que nos clients n’avaient commis aucune infraction. Nous avons été incompris, les premiers juges sont entrés en condamnation. Nous avons fait appel, nous avons eu confiance à la cour d’appel et nos clients sont libérés, ils rentreront chez eux. » Tels ont été les propos de maître Salifou Béavogui, avocat de  Abdourahmane Sanoh, coordinateur du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), Ibrahima Diallo, Sékou Koundouno, Alpha Soumah, Bailo Barry, Aly Cheikna Badra Koné, Ibrahima Kéita, Aboubacar Sylla, Abdoulaye Bangoura et l’artiste Elie Kamano tous arrêtés pour avoir manifesté contre la réforme constitutionnelle en Guinée.

Ces leaders de la société civile guinéenne avaient été condamnés à des peines allant de un an, deux ans, et six mois d’emprisonnement, peuvent désormais respirer actuellement l’air frais de la liberté, après avoir passé un mois et deux semaines en détention qu’ils ont qualifié « d’arbitraire ».

Arnaud Houssou

7info.ci

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE