Les Plus Vus Société

Emoi général après le décès de la petite Grace, 3 ans, violée à Dimbokro

Mis à jour le 14 octobre 2019
Publié le 01/10/2019 à 9:55 , , , , ,




C’est l’indignation totale dans le tout le pays suite au décès de la petite Grâce, violée par un quidam. La fillette de 3 ans enlevée puis violé dans un village de Dimbokro est décédée, ce lundi après-midi au CHU de Cocody, à Abidjan, où elle venait de subir une intervention chirurgicale.

Une fillette, Grâce, âgée de trois (03) ans a été retrouvée violée par un inconnu dans la nuit du samedi 28 au dimanche 29 septembre 2019 à Dimbokro, dans la région du N’Zi, au Centre-Est de la Côte d’Ivoire.

Retrouvée dans un bain de sang dans une broussaille par ses parents à moitié morte, la petite Grâce a été évacuée de toute urgence au CHU de Cocody à Abidjan,  où elle devait subir trois interventions chirurgicales.

Malheureusement, ce lundi ce petit ange a rendu l’âme des suites de ses blessures internes.

Son décès est survenu alors que la ministre en charge de la Famille, de la Femme et de l’Enfant, Pr Ramata Bakayoko-Ly, s’était rendue dans cet établissement sanitaire pour apporter le soutien du gouvernement à la famille de la fillette, et prendre des nouvelles de la victime.

Selon des sources, elle a été retrouvée par ses parents dans les broussailles à moitié morte baignant dans son sang avec ses parties intimes déchirées.

En attendant que le malfrat, auteur de ce crime soit retrouvé pour répondre de ses actes devant les juridictions, les parents de la fillette restent inconsolables, encore sous le choc.

Le ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant a décidé de la prise en charge des obsèques de la petite, ainsi que la prise en charge psychologique de ses parents.

Drissa DIANE

7info.ci

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE