Sport

Election FIF : La FIFA réagit sur la suspension du processus électoral

Mis à jour le 24 août 2020
Publié le 23/08/2020 à 12:45 , , , ,




Selon la FIFA, le comité d’urgence mis en place par le bureau exécutif de la FIF, n’a pas compétence pour suspendre le processus électoral et l’organisation d’une assemblée générale extraordinaire n’est pas nécessaire. Elle l’a fait savoir dans un courrier adressé à Sam Etiassé, directeur exécutif de la FIF, vendredi 21 août.

La commission électorale indépendante en charge des élections à la présidence de la FIF a reçu le soutien de la FIFA. La plus haute instance du football dans le monde rejette la suspension du processus électoral comme annoncé par le bureau exécutif de la Fédération ivoirienne de football. Elle exige que l’organe demeure en place pour la poursuite de sa mission.

 « Après avoir analysé minutieusement les documents que vous nous avez envoyés, nous estimons que l’art. 100 des statuts de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) n’est pas applicable au cas d’espèce étant donné que nous ne sommes pas en présence d’un cas non prévu par les statuts ou d’un cas typique de force majeure. Par ailleurs, l’art. 42 al. 8 des statuts de la FIF mentionne clairement que la Commission électorale « a pour mission d’organiser et de superviser la procédure électorale de la FIF et de prendre toute décision y relative », y compris les décisions concernant les délais liés au calendrier électoral. Par conséquent, sur la base de ce qui précède, la FIFA estime que le Comité d’Urgence n’est pas compétent pour « suspendre le processus électoral de la FIF », que ce dernier est donc toujours en place et qu’il doit reprendre sans délai » intime l’organisation.

Le processus électoral avait été interrompu par le bureau exécutif de la Fédération ivoirienne de football. Cette dernière avait procédé à la mise en place d’un comité d’urgence et de l’organisation d’une assemblée générale extraordinaire le 29 août prochain, pour désigner les nouveaux membres de la commission électorale. Mais la FIFA n’a pas la même lecture de jeu que la FIF. Elle ne juge pas nécessaire l’organisation de cette assemblée générale.

« De plus, en ce qui concerne la convocation d’une Assemblée Générale en session extraordinaire le samedi 29 août 2020 afin, entre autres, de délibérer de la « Recomposition de la Commission électorale », nous vous rappelons que selon l’art. 4 al. 3 du Code électoral de la FIF, « l’élection des membres de la Commission doit intervenir lors de l’Assemblée Générale Ordinaire de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) précédant l’Assemblée Générale Elective du Comité Exécutif ». À la lumière de ce qui précède, l’Assemblée Générale extraordinaire prévue pour le 29 août 2020, ne serait donc pas compétente pour élire des nouveaux membres de la Commission électorale » fait-elle savoir.

La réaction de la FIF est attendue les jours à venir.

Eric Coulibaly

7info.ci 

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE