Sport

Élection FIF : La commission électorale dissoute, une AG convoquée

Mis à jour le 12 août 2020
Publié le 12/08/2020 à 2:00 , , ,
  ;
  ;

Dans un communiqué publié ce mercredi 12 août, la Fédération ivoirienne de football révèle que la commission électorale dirigée par l’ancien ministre des Sports René Diby, n’a pas respecté les textes dans le processus de validation des candidatures. Une assemblée générale extraordinaire est prévue pour régler le problème.

Jamais une élection à la présidence de la Fédération ivoirienne de football, n’a connu autant de rebondissements. Après l’épisode des groupements d’intérêt et des parrainages, vient désormais le contentieux électoral sur la validation des candidatures. Attendue depuis le vendredi 7 août 2020, la liste définitive des postulants à la maison de verre n’est toujours pas connue. La faute à une violation des textes par les membres de la commission électorale, selon le bureau exécutif de la FIF.

 « Le rapport du Secrétaire de la Commission électorale fait ressortir de graves manquements dans la conduite du processus électoral par ladite commission. Il a fait part de son refus de signer un procès-verbal de délibérations qui n’était pas conforme aux décisions arrêtées par la Commission électorale et qui comportait des conclusions portant atteinte aux textes de la FIF. Devant la gravité des manquements rapportés, le Président de la FIF a interpellé le Président de la Commission électorale par courrier en date du 10 août 2020. Dans sa réponse datée du même jour, le Président de la Commission électorale a indiqué « avoir agi en toute naïveté, pour préserver la cohésion sociale, en cette période sensible ». Il a ajouté, avoir trouvé, avec les « éminents juristes, membres de la Commission, une solution ad ’hoc ». Enfin, le Président de la Commission a déclaré s’en remettre à la décision qui sera prise et ne pas s’opposer à une éventuelle récusation. Par courriers en date du 10 août 2020, le Président de la FIF a informé la FIFA et la CAF de cette situation et de la convocation du Comité d’urgence du Comité exécutif de la FIF pour arrêter les mesures nécessaires », peut-on lire dans le communiqué.

La décision de suspendre le processus électoral et de convoquer une nouvelle assemblée générale a été prise. Cette dernière aura lieu le 29 août prochain, soit quelques jours seulement avant la date initialement prévue pour les élections (5 septembre). Il s’agira de mettre en place une nouvelle commission électorale afin de reprendre le processus pour valider les candidatures et passer au scrutin proprement dit.

« Ces constats, qui dénotent la défaillance de la Commission électorale, ont conduit le Comité d’urgence du Comité exécutif de la FIF à arrêter les décisions suivantes : la suspension du processus électoral de la FIF, en application des articles 48 et 100 des statuts de la FIF, la convocation d’une Assemblée Générale de la FIF, en session extraordinaire, en application de l’article 36 des statuts de la FIF, pour examiner les dispositions à prendre pour la poursuite des opérations électorales, l’organisation de l’Assemblée Générale Extraordinaire de la FIF le samedi 29 août 2020 à Abidjan, pour délibérer sur l’ordre du jour suivant, rapport du Comité exécutif sur la décision de suspension du processus électoral, recomposition de la Commission électorale et poursuite des opérations électorales et divers » indiquent les dirigeants de la maison de verre.

Eric Coulibaly

7info.ci

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE