Culture

Dj Arafat, un an après son décès les Ivoiriens encore dans la désolation

Mis à jour le 12 août 2020
Publié le 12/08/2020 à 10:26 , , ,
  ;
  ;

12 août 2019-12 août 2020, cela fait un an que la star du coupé décalé Houon Ange Didier alias Dj Arafat s’en est allé, laissant derrière lui, sa famille et ses fans (les Chinois) dans la désolation.

L’anniversaire de son décès réveille chez ses nombreux fans une tristesse sans nom.

« Je ne vais jamais t’oublier, tu restes mon daishi », publie un internaute sur sa page Facebook. « Chinois à vie », « La mort n’arrête pas l’amour », telles sont les phrases qu’on peut lire sur les différentes publications.

« Ce que je peux te dire DIDIER tu me manques. Ce que je peux te dire c’est que tu MANQUES à tout le monde, tu étais le plus talentueux mais en même temps le PLUS CHIANT de ta génération. J’ai vécu des choses pas croyables avec ton départ, mais j’ai décidé de ne pas être une victime », a déclaré Le Molare sur sa page.

Parade en motards, vente du CD du dernier  single « Kong » de la star, recueillement sur la tombe de l’artiste, font partie du programme des festivités.

Arafat Dj est décédé des suites d’un accident de moto. À 33 ans, il avait à son actif seize ans de carrière. Révélé au grand public en 2003 avec son titre culte « Hommage à DJ Jonathan », DJ Arafat a enchaîné au fil des années les tubes et s’est positionné comme le maillon essentiel du coupé-décalé.  Sa mort reste une grande perte pour la culture ivoirienne et africaine.

Sandra Kohet

7info.ci 

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE