Côte d’Ivoire

Depuis le Cavally, Jeannot Ahoussou Kouadio appelle à prôner la paix

Mis à jour le 14 février 2020
Publié le 14/02/2020 à 11:28 , , , ,




Le président du sénat ivoirien séjourne depuis le mercredi 12 février dans le Cavally. Il est en tournée pour exhorter la population à cultiver la paix, la cohésion sociale et le vivre ensemble, seuls gages selon lui pour un développement harmonieux.

Dans le village de Tuambly, où l’honorable Aimé Gnonsian, cadre et fils du village avait initié des journées de réconciliation entre les villages de Diboké et Tinhou suite à un litige qui date de 2007, le patron du Sénat ivoirien a invité les populations à tourner dos à la violence. « Les peuples vivaient ici dans le département de Blolequin ensemble. Des gens sont venus pour rompre la confiance. Mais aujourd’hui, la confiance est revenue grâce à vos enfants. Merci pour la confiance que vous avez créée  entre vous ici. Nous sommes venus sur cette terre pour être heureux et non être malheureux.  Houphouët-Boigny et ses compagnons ont bâti ce pays. La guerre est venue et nous nous sommes battus entre nous. Le seul combat qui vaille d’être mené maintenant, c’est le combat pour le développement, le vivre ensemble, la cohésion sociale et la fraternité.  Soutenons-nous pour un bonheur partagé », a conseillé Ahoussou Kouadio Jeannot.

Le patron du Sénat a en outre invité les populations à suivre le président ivoirien qui, selon lui, a la capacité de construire la Côte d’Ivoire. « Didievi est le village de feu Félix Houphouët-Boigny. C’est le président Alassane Ouattara qui a mis du bitume là-bas. Quand tu suis un éléphant, la rosée ne te touche pas. Suivons Alassane Ouattara. Vous voyez que la méchanceté a été observée ici dans toute sa laideur. Nous avons la responsabilité de changer les mentalités. Les mauvaises manières contaminent très vite, par contre les bonnes manières vont lentement. Restons concentrés sur l’essentiel », a invité l’ex-Premier ministre qui avant la cérémonie est allé s’incliner sur la tombe de l’ex-ministre Dagobert Banzio.

La présidente du conseil régional du Cavally, Anne Désirée Ouloto a pour sa part salué l’acte posé par le député en tant qu’un « vrai Houphouetiste ». « Ce jour est un jour important pour Tuambly, pour Blolequin et pour tout le Cavally, parce qu’on célèbre la réconciliation et l’entente. Merci à Aimé Gnonsian qui en vrai Houphouetiste a fait ce que le président Félix Houphouët-Boigny nous a enseigné. Le dialogue. La paix est retrouvée, c’est maintenant le plus dur commence. Il faut maintenir le cap », a souhaité la ministre en charge de l’assainissement et de la salubrité.

Pendant la journées de réconciliation, les garants de la tradition ont fait des recommandations qui consistent à préserver l’environnement en ne coupant plus les rafias qui sont les habits des Koui et des Glaés et à laisser les responsables du sacré régler tout ce qui est conflit foncier.

Olivier Dan Correspondant Ouest envoyé dans le Cavally

7info.ci 

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE