Politique

Déclaré candidat à la présidentielle ivoirienne, Fiéni Koffi confronté au problème de parrainage

Mis à jour le 10 août 2020
Publié le 10/08/2020 à 3:59 , ,
  ;
  ;

Il s’est déclaré candidat à l’élection présidentielle d’octobre 2020. Fiéni Koffi, âgé de 39 ans, veut conduire le mouvement “Pro Côte d’Ivoire“ aux prochaines échéances électorales. Mais depuis l’annonce de sa candidature, il est confronté au problème de parrainage. Il lance un appel au Président de la République.

“Pro Côte d’Ivoire“ c’est la vision de Fiéni Koffi Kevin. Avec cette vision, il ambitionne donner à la Côte d’Ivoire et aux Ivoiriens une nouvelle manière de faire la politique.

« J’ai décidé, depuis le 15 mars dernier, de me porter candidat indépendant à la présidentielle d’octobre prochain. Et cela, dans le but de transformer notre pays en une République véritablement démocratique, prospère et souveraine« , a-t-il déclaré le dimanche 8 août 2020 au cours de sa rentrée politique. C’était en présence de ses militants venus le soutenir au terrain de la Chefferie d’Anono.

Pour le candidat Fiéni Koffi, « être Pro-Côte d’Ivoire, c’est ne pas être pro de quelqu’un ou pro pour quelqu’un, c’est être responsable de son destin et avoir son mot à dire à son Leader ». « Être Pro-Côte d’Ivoire, c’est appartenir à une opposition constructive pour le bien-être des populations », ajoute-t-il.

Mais pour que ses solutions soient portées devant les Ivoiriens, Fiéni Koffi doit passer l’étape des parrainages. Laquelle étape constitue un frein à sa candidature. D’où son appel à l’endroit du Président de la République, Alassane Ouattara.  « Monsieur le président,  le vote étant secret, les potentiels parrains, de plus en plus, refusent d’accorder leur Parrainage par crainte de probables représailles. Certains électeurs vendent leurs signatures à cinq mille francs, voire dix mille francs. Dans certains villages, nos collecteurs sont brutalisés, leurs documents de collecte arrachés. Certains collecteurs ont reçu des menaces de mort. D’autres ont reçu des coups de poing », à-t-il déploré.

Devant tant d’observations et à trois mois des élections, Fiéni Koffi demande au Président de se pencher rapidement sur ces sujets cruciaux pour garantir des élections apaisées, crédibles et inclusives.

Une fois qu’il sera officiellement candidat et élu au soir du 31 octobre 2020, Fiéni Koffi veut faire du rassemblement de tous les fils et filles de la Côte d’Ivoire, une de ses priorités. Il veut faire en sorte que tous les prisonniers politiques soient remis en liberté et garantir le retour des exilés. Mais avant, il plaide déjà auprès de l’actuel Chef de l’État, Alassane Ouattara, afin que cela soit fait.

C’est à genoux que Fiéni Koffi a demandé au Président de la République de libérer tous les prisonniers “politiques“ et laisser ceux qui sont en exil rentrer au pays. « Monsieur le Président. Écoutez votre cœur. N’écoutez pas vos oreilles. Si la gomme existe, c’est parce que tout le monde peut faire des erreurs, commettre des fautes. Je vous en supplie, Monsieur le Président. Libérez les prisonniers politiques, militaires et civils pour compléter votre œuvre de bâtisseur et d’homme d’État. Permettez à ceux que la peur maintient encore à l’extérieur de rentrer au pays. Vous êtes un grand croyant. Pardonnez à ceux qui vous ont offensé », a-t-il lancé.

Fiéni Koffi est sûr de sa victoire dès le premier tour. Il n’envisage aucune alliance avec un quelconque parti. Il compte sur le peuple ivoirien, qui fera confiance en son programme de société.

Drissa DIANE

7info.ci

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE