Eco-business

Coronavirus, la Côte d’Ivoire enregistre une chute drastique de recettes fiscales

Mis à jour le 4 août 2020
Publié le 04/08/2020 à 8:26 , , ,
  ;
  ;
500 milliards FCFA, c’est la bagatelle qu’a perdue la Côte d’Ivoire du fait de la Covid-19 selon le ministre Moussa Sanogo du Budget et du portefeuille de l’Etat.
Avec l’apparition de la pandémie à coronavirus, plusieurs secteurs d’activité se trouvent confrontés à des difficultés économiques.
Lors de son intervention devant les sénateurs le 24 juillet dernier, Moussa Sanogo, ministre auprès du Premier ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, a annoncé une perte de 500 milliards Fcfa de recettes fiscales imputables à la covid-19.
«Quand nous avons fait des simulations au niveau fiscal, c’est une perte de l’ordre de 500 milliards Fcfa que nous entrevoyons », a révélé le ministre Moussa Sanogo.
Le  gouvernement avait espéré voir la pandémie de la Covid-19 finir en juin. Selon Financial Afrik, les experts prévoyaient une croissance qui devait baisser de moitié pour se situer à 3,6% mais jamais au-delà. Dans leurs nouvelles estimations faites alors que le risque d’une seconde vague n’est plus à écarter, les autorités ramènent la croissance à 0,8% contre, il faut le rappeler, 7,2% lors de l’élaboration de la loi de Finance 2020.
Par ailleurs, l’Etat ivoirien bénéficie d’appuis extérieurs avoisinant les 600 milliards Fcfa, pour combler le déficit des 500 milliards Fcfa, afin de relancer l’économie
ivoirienne.

Dans un communiqué publié par la Banque Mondiale, l’activité économique dans les économies avancées devrait décliner de 7 % en 2020, sous l’effet des graves perturbations qui ont frappé l’offre et la demande intérieures, ainsi que les échanges et la finance .

Dans ce communiqué relayé par Afrik Finance, la Banque Mondiale indique que la pandémie du coronavirus provoquera probablement en 2020 la plus forte récession mondiale depuis la Seconde Guerre mondiale.

«Nos dernières Perspectives économiques mondiales publiées aujourd’hui prévoient une contraction de 5,2 % de l’économie planétaire cette année », précise l’institution dans un communiqué.

Sandra Kohet
7info.ci

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE