Côte d’Ivoire

BTP- Le SIA 2018 ferme ses portes sur fond de satisfaction des organisateurs

Mis à jour le 12 novembre 2018
Publié le 12/11/2018 à 12:59 , ,




L’heure était au bilan ce samedi 10 novembre à la clôture de la 3ème édition du Salon des Infrastructures d’Abidjan (SIA). L’affluence enregistrée par les stands dénote de la réussite de l’événement. Les organisateurs ont déjà en ligne de mire, la prochaine édition.

Rendez-vous incontournable des professionnels du BTP, le SIA 2018 a tenu toutes ses promesses. Les participants ont largement dépassé les chiffres annoncés. Les stands ont tous été visités et les panels animés par des experts, ont permis d’explorer de nouvelles techniques de conception de l’aménagement urbain. Ce salon était certes, l’occasion de penser de manière plus intelligente la construction des infrastructures économiques en Afrique, prenant en compte les mutations urbaines, mais a aussi favorisé la rencontre d’experts du monde entier pour un partage d’expérience.

Ismaël Boga N’Guessan, commissaire général de ce salon, fait le bilan.

« Nous avons lancé en 2014 ce salon qui s’appelait route expo. C’est pour répondre à un marché plus vaste que nous l’avons ouvert à d’autres secteurs d’activités. C’est-à-dire les infrastructures routières, les télécommunications, l’eau et l’électricité. A cette 3ème édition nous sommes heureux et satisfaits. En termes d’exposants nous avons vu une hausse de 30% par rapport à la précédente édition. Les visiteurs étaient plus qualitatifs cette année. Nos panels ont été envahis par les exposants sans oublier cette grande innovation du SIA 2018, les démonstrations d’engins qui ont permis de montrer les technicités des machines et leur accessibilité » a-t-il commenté au micro de Poleafrique.info, avant de se projeter au prochain salon.

« Nous allons continuer dans cette dynamique. Le salon est lié à la capacité de l’espace qu’il y a pour exposer. Mais nous réussissons à maîtriser l’espace mis à notre disposition. Pour la 4ème édition nous trouverons le moyen de faire mieux » a-t-il assuré.

Un comité scientifique a été mis sur pied pour trouver le thème central de ce salon, et ses dérivés. Cette disposition a permis aux panélistes de faire le tour de questions d’intérêt général et d’explorer plusieurs voies de solutions. A la fin de la rencontre, des propositions pour un aménagement intelligent du territoire ont été faites.

Docteur Paulin Kouassi, président du comité scientifique est revenu sur les différents travaux et échanges qui ont animé cette 3ème édition du SIA.

« Pour ce salon, il y a eu quatre panels, un premier sur l’aménagement du territoire en Afrique, un deuxième sur les réseaux intelligents, un troisième sur le déplacement des réseaux et un quatrième avec le partage d’expérience. Le résultat était satisfaisant. La qualité des panélistes en disait long sur la suite des échanges. Nous avons vu avec les conseils régionaux que le niveau des investissements octroyé par la Côte d’Ivoire est faible. Selon l’UEMOA la norme veut que ce soit 20% des investissements qui reviennent aux conseils alors que là, nous n’en sommes qu’à 2%. Il y a donc du travail à faire à ce niveau. Les perspectives sont multiples et nous allons mettre des groupes de travail pour continuer à travailler sur les réseaux » a-t-il affirmé.

Les experts ivoiriens avec à leur tête Philippe Eponon, président du Groupement Ivoirien des Bâtiments et Travaux Publics (GIBTP) souhaitent rapidement mettre à profit toutes ces rencontres visant le renforcement des capacités, pour des villes africaines plus intelligentes. Le meilleur reste donc à venir et rendez vous est pris pour le SIA 2020.

Éric Coulibaly

Poleafrique.info 

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE