Société

Bonne gouvernance : 282 administrateurs ivoiriens formés pour la bonne gestion des entreprises publiques 

Mis à jour le 27 août 2020
Publié le 27/08/2020 à 8:06 , , , ,




Le développement d’un pays passe nécessairement par la qualité de son administration publique et la qualité de ses ressources humaines. La gouvernance d’entreprise et le management humain demeurent au centre des préoccupations des autorités ivoiriennes. D’où cette initiative du Ministère du Budget auprès du Premier ministre en charge du portefeuille de l’Etat, à l’endroit des administrateurs ivoiriens. 282 d’entre eux, formés par l’INADCI, ont reçu leurs certificats.

La cérémonie de remise des Certificats des administrateurs de sociétés publiques (CASP) s’est tenu le 13 août 2020 à Cocody. Cette rencontre a permis de clore la formation donnée par l’Institut national des administrateurs de Côte d’Ivoire, sous l’impulsion du Ministère du Budget auprès du Premier Ministre en charge du portefeuille de l’Etat.

C’est le 23 février 2017 que la structure de formation a signé un protocole d’accord avec le Ministère du Budget et du Portefeuille de l’Etat. Une convention à travers laquelle les deux parties se sont rapprochées pour élaborer une formation certifiante à destination des Administrateurs des sociétés du Portefeuille de l’Etat.

« L’entreprise, entité au sein d’un système, s’est progressivement imposée comme un outil clé du changement qualitatif de la société. Son impact sur la vie économique et sociale est perceptible, tangible, sa place hautement significative. Le choix de former les administrateurs des sociétés qu’opère le gouvernement contribuera à accroître l’effet multiplicateur des bonnes pratiques de gouvernance au sein des entreprises et par voie de conséquence dans tout le secteur économique.  Et l’orientation que donne l’autorité publique en demandant avec insistance que la formation soit axée sur la gouvernance d’entreprise, la maîtrise de l’environnement de contrôle  et des risques ainsi que la stratégie, montre bien que l’option est prise d’insuffler un changement qualitatif et salvateur pour notre économie. Ce dernier point souligne l’une des qualités nécessaires à la réussite: l’humilité, premier pas vers la recherche de l’excellence. Et ce pas, Monsieur le Ministre, vous l’avez franchi » s’est exprimée Viviane Zunon-Kipré, Présidente du conseil d’administration de l’Institut national des administrateurs de Côte d’Ivoire.

A lire aussi: GOUVERNANCE DES ENTREPRISES- L’INAD-CI DONNE LES RUDIMENTS DE GESTION DE LA SUCCESSION DANS LES ENTREPRISES FAMILIALES

Le Conseil des ministres a adopté le 06 mars 2019, une communication relative à un programme de certification obligatoire pour les administrateurs représentant l’Etat au sein des Conseils d’Administration des Sociétés du Portefeuille de l’Etat. S’appuyant sur les standards africains et internationaux, ce certificat a pour but de développer les compétences des Administrateurs représentant l’Etat dans les Sociétés publiques en gouvernance d’entreprise et en Responsabilité Sociétale des Entreprises, en vue d’accroître la performance de celles-ci.

Les premiers bénéficiaires se disent satisfaits de la formation.

« Je retiens de bonnes choses. C’est la première fois en Côte d’Ivoire que les administrateurs sont formés. Cela nous forme et nous arme pour affronter les défis qui se présenteront à nous. Cette formation nous donne certains éléments pour contrôler la gestion du Directeur général et lui donner quelques orientations dans la réussite de la mission. Concernant mon domaine, c’est normal qu’il y ait du contentieux surtout quand on voit le nombre de personnes sur une parcelle donnée. Mais, en ce qui nous concerne, nous achetons des terrains que nous mettons à la disposition de l’Etat dans le cadre du fonctionnement des collectivités territoriales » a réagi Danho Pierre, PCA de l’Agence ivoirienne de gestion foncière (AGEF).

Même son de cloche pour Bitty Kokora, Président du conseil d’administration du Laboratoire du bâtiment et des travaux publics (LBTP).

« Cette formation permet de se plonger dans une spécialité, l’administration des sociétés et cela va permettre à l’Etat de mieux appréhender et surtout d’apporter des solutions dans nos entreprises étatiques. A titre personnel, j’ai échangé avec mes collègues et des experts. Cela m’a apporté une connaissance sur les ratio-comptables et les problèmes de gestion et de relation avec les directeurs généraux. Cela n’a pas été facile parce qu’il fallait chaque fois trouver le temps pour participer à la formation » a-t-il soutenu.

Ce programme certifiant composé de trois (3) modules s’est tenu du 22 juillet 2019 au 11 janvier 2020 et a regroupé 282 administrateurs au lieu de 265 administrateurs initialement concernés. La cible comportait vingt-huit (28) (femmes) administratrices, soit un  taux de 9,93%.

Outre le CASP, l’INADCI propose un autre programme de Certification des administrateurs de Sociétés de l’espace UEMOA (CAS UEMOA) et d’autres espaces de formation tels que, INADCI formation et INADCI Performance Class.

L’Institut National des Administrateurs de Côte d’Ivoire a pour mission d’encourager l’excellence, de promouvoir les bonnes pratiques de gouvernance au sein des entreprises (Conseil d’Administration et Direction Générale) et de contribuer au développement professionnel des administrateurs de société, notamment de contribuer à leur information et à leur formation. Il constitue aussi un cadre d’échange, d’expériences et de promotion des bonnes pratiques de gouvernance des entreprises et une interface avec les pouvoirs publics et toutes les autorités ou organisations intéressées par l’activité des administrateurs de société.

L’INADCI propose d’associer à ce programme l’Institut National Houphouët-Boigny de Yamoussoukro.

Eric Coulibaly

7info.ci

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE