Eco-business

BAD- Une adjointe de Akinwumi Adesina, la Vice-présidente Jennifer Blanke rend le tablier

Mis à jour le 10 juin 2020
Publié le 10/06/2020 à 7:12 , , , , ,




Tout se complique à la banque africaine de développement autour du président du Groupe de la BAD, Akinwumi Adesina, avec la démission annoncée de Dr Jennifer Blanke, vice Présidente de l’agriculture et du développement humain et social.

Selon Financial Afrik, l’américano-suisse quitte la BAD six mois après le renouvellement de son contrat dans cette banque. Elle avait en charge la feuille de route stratégique pour aider les pays africains à faire face aux effets de la crise liée à la covid-19 en matière de nutrition et de sécurité alimentaire (FAREC -Feed Africa Response to Covid-19).

Cette démission intervient à quelques mois des élections du président de cette institution pour lesquelles le nigérian bénéficie du soutien de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).  Des lanceurs d’alertes internes à la BAD accusent Akinwumi Adesina de « comportement contraire à l’éthique, enrichissement personnel et favoritisme ». Il lui ai reproché son favoritisme dans de nombreuses nominations de hauts responsables, en particulier de compatriotes nigérians. Ces accusations sont portées contre lui par des lanceurs d’alertes présentés comme un groupe d’employés.

En poste depuis 2016, Dr. Blanke, économiste du développement, 25 ans d’expérience au compteur, fut notamment chef économiste et membre du Comité exécutif du Forum économique mondial de Davos (Suisse), où elle assurait le leadership mondial sur les questions économiques et de développement.

Dr Jennifer Blanke a contribué à la rédaction du document-réponses du président Akinwumi Adesina aux 16 allégations des lanceurs d’alerte. Elle a porté « plainte contre le président du comité d’éthique de la BAD, le Japonais Takuji Yano, qui se serait mal adressé à l’un de ses collaborateurs ». Les raisons de la démission ne sont pas encore évoquées.

Sandra Kohet

7info.ci

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE