Eco-business

Alassane Ouattara se réjouit de la tenue du Forum AGOA à Abidjan

Mis à jour le 5 août 2019
Publié le 05/08/2019 à 6:31 ,




Ce Forum qui se tient avec les 39 pays éligibles à l’AGOA et une délégation venue des Etats Unis, a pour thème « l’AGOA et l’avenir : développement d’un nouveau paradigme pour orienter les relations commerciales et les investissements entre les Etats Unis et l’Afrique. »

 Au cours de cette 18è édition, les participants examineront les nouveaux outils développés par les gouvernements des Etats Unis  et d’Afrique au cours de l’année écoulée, et comment en faire un meilleur usage.

« Le forum de l’AGOA est un temps fort dans la coopération entre les pays africains et les Etats Unis. Les travaux de cette édition devraient nous permettre d’identifier les voix et moyens de renforcer et de développer les opportunités commerciales offertes par l’AGOA afin de générer une croissance inclusive pour nos pays », a déclaré le Président de la République, Alassane Ouattara, à l’occasion de son discours d’ouverture de la 18ème édition du Forum de l’AGOA, ce lundi à l’hôtel Ivoire, Cocody.

Alassane Ouattara, tout en se réjouissant de la tenue de ce Forum en terre ivoirienne, a remercié les autorités américaine ainsi celles des autres pays éligibles à l’AGOA pour la confiance qu’elles ont placé en la Côte d’Ivoire en lui confiant l’organisation de cette 18ème édition.

Pour le Président de la République, l’AGOA a permis d’accroître le niveau des échanges entre les Etats Unis et le continent africain de plus de 70% sur la période 2008-2013.  Mais, il estime que ces efforts doivent être poursuivis afin d’augmenter le volume des échanges de part et d’autre compte tenu des potentialités et les opportunités développées par ce partenariat.

S’agissant de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara a indiqué que « la stratégie nationale AGOA, a pour objectif de hisser au premier rang des pays membres de l’AGOA, à travers la diversification et l’amélioration de la compétitivité des produits ivoiriens. » Selon lui, cette stratégie s’articule autour du renforcement des capacités, la promotion des investissements et l’accès au financement. Il fait savoir que l’ambition de la Côte d’Ivoire est d’accroître les exportations vers les Etats Unis en passant de 1 milliard de Dollars aujourd’hui à 3,5 milliards de dollars à l’horizon 2025.

« Avec l’AGOA l’Afrique est plus intégrée au commerce mondial. Pendant 20 ans, l’AGOA permet a des milliers d’entreprises d’exporter sans droit de douane vers les Etats Unis », s’est réjouit ainsi le Représentant adjoint d’Etat américain chargé du commerce CJ Mahoney, de la bonne coopération entre son pays et l’Afrique. Il a fait savoir que les Etats Unis vont toujours appuyer cette coopération, à travers la Zlecaf, Zone de libre échange. « Les Etats Unis et l’UA vont travailler ensemble pour que la Zlecaf soit un succès », a-t-il annoncé.

Ce soutien annoncé par le Représentant adjoint d’Etat américain chargé du commerce CJ Mahoney a commencé déjà à se concrétiser, au cours même de cette cérémonie d’ouverture du 18ème Forum AGOA, avec la signature d’un protocole d’accord sur la Zlecaf entre les Etats Unis et l’UA.

Le Ministre ivoirien du commerce, de l’industrie et de la promotion des PME, Souleymane Diarrassouba a rappelé que, ce forum qui se tient à la veille de la célébration du 59è anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire est un symbole qui marque l’engagement de la Côte d’Ivoire au renforcement des économies africaines avec la ZLECAF et traduit également l’excellence des relations économiques et commerciales avec les Etas Unis qui demeure le deuxième pays client de la Côte d’Ivoire au titre des exportations.

Ce Forum qui a démarré depuis le dimanche 04 août marque la présence effective de 36 pays sur les 39 pays éligibles à l’AGOA, dont 29 pays représentés par les ministres en charge du commerce et plus de 1100 participants. Selon le ministre Souleymane Diarrassouba, dans les annales de l’AGOA, ceci est un record de participation. En marge du Forum, une foire d’expositions a été organisée avec plus de 50 exposants venant de plus de 10 pays, pour montrer les produits made in Africa et made in Côte d’Ivoire.

Pour le ministre du commerce, de l’industrie te de la promotion des PME, les attentes de ce forum sont grandes en termes d’accroissement de la contribution de l’Afrique au commerce mondial. « La part de l’Afrique au commerce mondial reste encore faible. Elle s’établit à moins de 3% en 2017. L’initiative AGOA est en droite ligne avec les actions et les objectifs de l’Union Africaine dans le cadre de l’agenda 2020-2063 sur les transformations des économies à travers l’industrialisation et leur intégration dans la chaîne des valeurs mondiales » a estimé Souleymane Diarrassouba Il s’agit à présent soutient-il, de poursuivre et d’approfondir la définition et les orientations stratégiques à adopter afin d’optimiser l’utilisation de l’AGOA et de rendre les économies africaines encore plus compétitives et aptes à s’adapter aux réalités du marché mondial.

La Loi sur la Croissance et les Opportunités en Afrique, qui améliore l’accès au marché américain pour 6300 produits d’Afrique subsaharienne éligibles,constitue la pierre angulaire de la politique commerciale du gouvernement américain avec l’Afrique Subsaharienne depuis l’an 2000. Cette loi exige l’organisation d’un Forum spécial chaque année pour discuter des questions liées à la mise en œuvre de la loi et des questions de coopération économique en générale.

DIANE Drissa

7info.ci

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE