Politique

Adou Richard brandit de nouvelles preuves contre Guillaume Soro et ses proches

Mis à jour le 6 mai 2020
Publié le 06/05/2020 à 12:19 , , ,




Ce mardi 5 mai 2020, le Procureur de la République du tribunal de première instance du plateau, Richard Adou était face à la presse pour dévoiler de nouvelles preuves selon lui, contre Guillaume Soro, accusé de tentative de coup d’Etat. 

Cette rencontre avec les médias a été l’occasion pour le juge de brandir à nouveau des preuves incriminant l’ancien président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro et certains de ses proches pour tentative de coup d’Etat.

« Les perquisitions ont abouti à la saisie de dix-sept (17) véhicules dont quatre (04) ayant servi au transport d’armes et de munitions initialement stockées au siège de Générations et Peuples Solidaires (GPS) sis à Cocody Riviera-Golf, en direction de la ville balnéaire d’Assinie, pour y être précipitamment immergées dans la lagune en prévision d’éventuelles perquisitions », a-t-il révélé.

Pour le Procureur de la République du tribunal du plateau, cette découverte est la preuve de ses affirmations de  décembre 2019 selon lesquelles un groupe d’individus préparait une insurrection à partir du siège du mouvement de soutien (GPS) de Guillaume Soro.

« Aujourd’hui l’enquête permet d’établir que le siège de ce mouvement politique servait à l’entreposage d’armes. Il a été découvert à ce siège un lot de matériel militaire de communication, dont un appareil permettant de capter les mouvements des forces armées, ainsi que des documents qui ne laissent aucun doute sur les actions et les objectifs de ce mouvement politique », a-t-il expliqué.

L’enquête aurait d’après Adou Richard abouti à la saisie de 50 fusils de type Kalachnikov AK-47, 12 lance-roquettes RPG, 4 fusils mitrailleurs FM, 1 millier de munitions et d’obus. Les éléments de preuves dont il disposerait, auraient permis l’interpellation de 19 personnes dont 14 militaires et 5 civils. 15 des interpellés sont inculpées et placées depuis le 17 avril sous mandat de dépôt.

Le nommé Zébret Souleymane déjà cité dans le dossier de découverte des caches d’armes à Bouaké, impliqué dans cette affaire de tentative de coup d’Etat est activement recherché par les services de recherches de la gendarmerie ivoirienne.

Arnaud Houssou

7info.ci

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE