Société

60 ans d’indépendance : Les religieux d’Agboville prient pour la consolidation de la paix en Côte d’Ivoire

Mis à jour le 10 août 2020
Publié le 10/08/2020 à 11:22 , , ,
  ;
  ;
En prélude à la célébration du 60e anniversaire de l’accession de la Côte d’Ivoire, à la souveraineté nationale et internationale, les fidèles chrétiens et musulmans d’Agboville, se sont réunis, ce jeudi 06 août, dans la cour de la préfecture de ladite ville afin de prier pour la paix et des élections apaisées.
Une initiative du préfet de région, préfet du département d’Agboville, Sihindou Coulibaly.
En effet, à moins de 3 mois du premier tour des élections présidentielles du 31 octobre 2020, la situation sociale fortement marquée par la pandémie à coronavirus, reste encore tendue au sein de la classe politique.
« À la veille de ce grand jour, il est heureux que nous tournions nos cœurs et nos yeux vers Dieu…Nous prions pour que, règne la concorde et la paix entre ceux qui accueillent et ceux qui sont accueillis. Que ceux qui accueillent, continuent d’aimer ceux qui sont accueillis. Et que ceux, qui sont accueillis respectent ceux qui accueillent », a appelé Mgr Alexis Touably Youlo, évêque du diocèse d’Agboville, par ailleurs, président du forum des guides religieux d’Agboville.
Pour lui, c’est avec l’appui des 23 millions d’habitants que compte la Côte d’Ivoire, que nous allons pouvoir bâtir la patrie de la vraie fraternité au-delà de notre diversité. Car, la diversité bien gérée est toujours une richesse, dira l’administrateur apostolique de Yamoussoukro.
Bien avant, Diarra Ibrahim Khalilou, imam central de la grande mosquée d’Agboville, a plaidé pour que cette initiative devienne une institution. « Je souhaite que cette action soit inscrite dans le livre d’or que Dieu est incontournable. N’attendons pas d’être dans des problèmes avant de l’invoquer, de le louer. La prière est bonne mais il nous faut aussi poser des actes allant dans le sens de la paix, de l’amour, de la sincérité et de la justice sociale ».
Le préfet de région Sihindou Coulibaly a, quant à lui, adressé ses remerciements aux guides religieux pour leur apport dans l’apaisement du climat social. « Je vous invite chacun, à méditer les paroles fortes de l’hymne national afin qu’Agboville, la région de l’Agnéby-Tiassa et toute la Côte d’Ivoire vive toujours dans la paix et la cohésion sociale », a-t-il exhorté.
La cérémonie a, également permis aux hommes de Dieu de prier pour des élections apaisées et pour les malades du covid-19.
Photo d’illustration
Tizié TO Bi
Correspondance particulière
7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE