Société

Une ONG accompagne l’autonomisation des femmes de Gouekolo dans le Bafing

Mis à jour le 20 septembre 2019
Publié le 20/09/2019 à 4:09 , , , ,




Dans le cadre de son projet d’autonomisation de la femme en milieu rural, l’ONG Likoleh Côte d’Ivoire a doté les femmes de l’association Lanaya de Gouekolo, village de la sous-préfecture de Foungbesso dans le département de Touba, d’une ferme de poulets traditionnels améliorés. 

Ce projet exécuté en un mois dont le suivi sera fait par des techniciens en élevage pendant six mois au frais de l’ONG Likoleh Côte d’Ivoire, permettra aux femmes de ce village de plus de 500 âmes d’être autonomes. Kindo Ousseny, coordonnateur adjoint de l’ONG Likoleh Côte d’Ivoire, a invité toute la communauté villageoise à s’impliquer dans la gestion de ce projet qui est pour tous.

« C’est un projet générateur de revenus au bénéfice des femmes, certes mais aussi de toute la communauté. Que l’ensemble du village s’implique dans la gestion de ce projet qui est un bien de tous », a invité le coordonnateur adjoint.

Pour la pérennité du projet, les femmes ont bénéficié de la mise en place d’une tontine Épargne pour le Changement. Dosso Fatoumata, porte-parole des bénéficiaires a dit toute sa gratitude au donateur. « On faisait de l’élevage de poulets mais de façon artisanale sans bon suivi. Nos poulets étaient dans le village et on en perdait assez. Aujourd’hui, c’est une nouvelle ferme avec des techniques bien appropriées.  Nous sommes très heureuses et c’est sûr que d’ici quelques années, nous serons riches. Nous remercions l’ONG Likoleh et son partenaire la Fondation OSIWA »,  s’est-elle réjouie.

Diomandé Miamo, chef de village de Gouekolo, Tia Pascal de l’ANADER et le sous-préfet de Foungbesso, Diarrassouba Lacina, ont chacun pour leur part encouragé les femmes à garder leur dynamisme et suivre cette ferme comme la prunelle de leurs yeux.

C’est en 2014 que l’ONG Likoleh Côte d’Ivoire a commencé ses activités dans le.village de Goukangouine dans le département de Man, pour se retrouver après dans la région du Tonkpi et ensuite dans le Bafing et le Haut Sassandra. Elle ambitionne servir sur toute l’étendue du territoire ivoirien dans les années à venir.

Olivier Dan Correspondant Ouest

7info.ci

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE