Société

Soin kangourou, le salut pour les bébés prématurés

Mis à jour le 20 juin 2022
Publié le 20/06/2022 à 5:23

Des enfants nés avant le terme, souvent de petits poids très fragiles. Pour leur donner une chance de reprendre des forces et des kilos, la méthode mère kangourou s’avère efficace. Elle consiste à placer le bébé sur la poitrine de sa mère et de l’y garder 15 à 18 heures par jour.

Des enfants nés avant le terme, souvent de petits poids sont très fragiles. Pour leur donner une chance de reprendre des forces et des kilos, la méthode mère kangourou s’avère efficace. Elle consiste à placer le bébé sur la poitrine de sa mère et de l’y garder 15 à 18 heures par jour.

Elle permet au nouveau-né de moins de 2 kilos de se développer physiquement et mentalement. Chez les bébés prématurés, c’est vital. Les mères d’enfants admis dans l’unité de soins mère kangourou du CHU de Treichville y restent de façon indéterminée jusqu’à ce que leur bébé atteigne les 2 kilos.

D’autres femmes peuvent servir de mère Kangourou quand la mère biologique n’est pas en état physique de le faire. Où en cas de grossesse gémellaire ou multiple.

« Contrairement à la couveuse où la mère ne peut pas voir son enfant comme elle le souhaite, ici, elle l’a avec elle. Elle peut le toucher, lui parler. C’est plus rassurant. Et les bébés évoluent bien », c’est le témoignage de Mme Emmanuelle Yao, une mère admise en février 2022.

Une fois sortie de l’unité, le bébé et la maman sont suivis et reviennent souvent pour leur visite médicale.

Depuis son inauguration, l’unité de soins mère kangourou a accueilli 118 bébés prématurés en 2019, 140 en 2020 et 129 en 2021.

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE