Côte d’Ivoire

Risques météorologiques – De grandes pluies en vue, les recommandations de la Sodexam

Mis à jour le 25 mars 2019
Publié le 24/03/2019 à 8:37 ,
Pluie diluviennes à la Riviera Palmeraie

Les perspectives climatiques pour la saison des pluies allant de mars à juillet 2019 seront marquées par de grandes pluies, la annonce la Société d’exploitation et de développement aéroportuaire aéronautique et météorologique (SODEXAM) dans une note d’information.

Selon la note, le pays enregistrera des excédents pluviométriques de 1 à 5% de plus par rapport à 2018. Le Sud du territoire sera le plus visité par cette pluviométrie en hausse.

 » Au sud intérieur de la Côte d’Ivoire, pour les périodes de mars-avril-mai 2019, il est très probable que les cumuls pluviométriques soient supérieurs à ceux des moyennes saisonnières de 1981-2010, tandis que ceux de Avril-mai-juin 2019 pourraient être proches des cumuls de la normale saisonnière. Le cumul pluviométrique moyen serait compris entre 300 et 500 millimètres pour la période mars-avril-mai 2019, soit une hausse de 5% par rapport à l’année 2018», alerte la Sodexam.

La note indique également que le centre de la Côte d’Ivoire ne sera pas épargné par ces grandes pluies. Il y sont annoncées des hausses de pluies allant de 2% ( période de mars-avril et mai) à 10% ( période avril-mai-juin). Pour ce qui est du littoral, la Sodexam prévoit une hausse de 1% pour la période de mars-avril-mai et une hausse de 4% entre avril-mai-juin. Le nord du pays lui connaîtra par contre une baisse des pluies dans les mêmes périodes.

« Les prévisions saisonnières sont des profils attendus. Des mises à jour mensuelles seront effectuées en fonction de l’évolution des paramètres climatiques », précise la note.

Toutefois, face à ces prévisions, la Sodexam appelle au respect de certaines recommandations. Elle invite à une diffusion des informations d’alerte et de sensibilisation sur les maladies climato-sensibles en collaboration avec les services de la météorologie et de la santé. La Sodexam recommande surtout la sensibilisation des populations des zones à risque ( exposées aux inondations), la création des réservoirs de collecte et de conservation des eaux de ruissellement. La hausse des pluies ayant pour corollaire des maladies, la Sodexam appelle à la mise en place des stocks de moustiquaires, d’anti-paludéens, et des produits de traitement d’eau.

Pluie diluviennes à la Riviera Palmeraie

Richard Yasseu

source : rédaction Poleafrique.info

 

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE