Politique

Présidentielle 2020, le gouvernement rassure sur les préparatifs du 1er tour

Mis à jour le 30 juillet 2020
Publié le 30/07/2020 à 4:49 , , , ,

A trois mois des élections, le paysage politique ivoirien s’anime. Les partis politiques affûtent leurs armes et les candidats se dévoilent.

 Pendant ce temps, le gouvernement est à la manœuvre. « Dans cette ambiance préélectorale, le gouvernement ivoirien entend poursuivre son action avec la préparation et l’organisation des élections présidentielles, la confection des Cartes Nationales d’Identité (CNI) », a déclaré le porte-parole du gouvernement Sidi Touré.

Du côté des partis politiques, l’heure est à la mobilisation des troupes. Même si le Rhdp, le parti au pouvoir est toujours en quête d’un nouveau candidat, suite au décès d’Amadou Gon Coulibaly, qui avait été désigné pour succéder à Alassane Ouattara. Plusieurs voix s’élèvent donc pour demander au chef de l’état de briguer un nouveau mandat.

Les députés de l’opposition, eux s’insurgent, et rappellent au chef de l’Etat sa promesse devant le congrès le 5 mars dernier à Yamoussoukro.

Ce mercredi 29 juillet, au moment où tout le monde attendait sa décision, Alassane Ouattara a dribblé partisans et adversaires. Il a quand même assuré « prendre acte » des différentes sollicitations.

Le Président ivoirien a indiqué avoir besoin de temps, mais affirme « prendre acte » des différentes sollicitations.

Sur le dos de l’éléphant du parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), l’ex-président Henri Konan Bédié est bien cramponné. Il représentera le vieux parti aux échéances électorales. Avec Maurice Kakou Guikahué comme directeur de campagne.

Au front populaire ivoirien (FPI), les dépôts de candidature sont déjà lancés. L’ancien Premier ministre, Pascal Affi N’guessan a déjà franchi le pas. Pour la tendance Gbagbo ou rien, le retour de Laurent Gbagbo s’annonce comme la fin d’un calvaire.

Dans tout ce tremplin, des groupements de l’opposition exigent une réforme des Commissions électorales indépendantes (Cei) locales.

Il faut rappeler aussi que dans le mois d’avril, à l’issue d’un conseil des ministres, le chef de l’Etat a précisé qu’il tenait pour le moment à ce que le premier tour se tienne avant la fin de l’année 2020, l’opposition plaidant pour un report au premier trimestre 2021.

Tout compte fait, les dépôts de candidature à la commission électorale indépendante sont prévus jusqu’au 1er septembre 2020.

Sandra Kohet

7info.ci

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE